slagg

Nous sommes actuellement le 22 Sep 2021, 10:03

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 9 messages ] 

{ART} Description et effets du Décorum


Auteur Message
MessagePublié: 08 Mars 2007, 17:50 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2006, 16:08
Messages: 961
Comme il faut bien que quelqu'un commence à parler du jeu, je veux bien lancer une discution qui me tient à coeur. (Il faudra deplacer ce post lorsque le forum sera adapté pour recueillir de tels fils de discution)

Si il y a bien un art magique qui est mal décrit dans la gamme, c'est le décorum. Je m'explique. Nous savons comment decrire les sorts d'Accord grâce à l'oeuvre de Gaborit ou la gamme, même chose pour la geste où l'on décrit une distortion de temps par les mots, ou encore la cyse qui est la plus simple à se représenter. Le décorum libre (car le décorum ancien, c'est avant tout les tableaux-mondes donc facile à comprendre) est totalement abstrait et n'a plus grand chose à voir avec la peinture.

Pour prendre des exemples précis :

Si l'on prend le sort Petite pluie (AdM, p. 132), je ne comprends pas quel genre d'oeuvre l'Harmoniste obtient cet effet.

Dans Nuée d'épine (AdM), il est dit : L'Harmoniste doit disposer de quelques graines de roncier qu'il intégrera au Pigment afin de réalsier l'Oeuvre. Lorsqu'il le projettera, un buisson de ronces impénétrables jaillira aux pieds de la victime.
La question qui se pose est donc : quel est l'acte artistique de l'Harmoniste ? Ca ressemble plus à de l'Alchimie qu'à un Art Magique.

Projectile de Glace (LdB) quant à lui ne tient non seulement pas compte de l'art mais en plus il réduit le décorum à des sorts qui se raprochent de l'Emprise.

Il y a par contre d'autres sorts qui semble AMHA être de véritables sorts de Décorum. Ce sont ceux qui demande un certain temps pour être exécuté (comme la cyse) et qui demande aux Harmonistes d'effectuer un dessin ou une peinture.

Pour ma part, je n'ai gardé qu'une partie infime des sorts de la gamme qui me semblent incohérent et j'invite mes inspirés à inventer de nouveaux sorts.
Les conditions sont : Le décorum modifie légèrement la réalité physique (le décors) et doit être en rapport avec le pigment utilisé.

Je vois d'ailleurs une très bonne utilisation du décorum (mais pas unique) : les pièges ou enchantement (sol enflammés au contacte d'un pied, python de glace qui tombent lorsque l'on passe dessous, etc.)

Quel est votre avis sur le sujet ? Quel solution avez vous utilisé pour vos campagnes ? etc.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Mars 2007, 10:57 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2005, 18:19
Messages: 547
c'est marrant, j'ai aussi un vrai probleme pour faire jouer le decorum
a un tel point que ma joueuse spécialiste décorum n'utilise plus du tout cet art.
le principal souci que j'ai avec cet art, c'est comment le roleplayer ?
dans un combat je trouve ca impraticable. vous vous en sortez comment sur ce point ?

alors par contre, comme tu le soulignes, le decorum est interesant pour les pieges, pour les protections, etc.) mais les plans ne sont pas la spécialité de mes joueurs.... :lol: :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Mars 2007, 11:33 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2006, 16:08
Messages: 961
Niveau rôle play, je ne suis pas tout à fait comme la gamme.

Ce que je garde de la gamme :

Le décorum est une magie proche des saisons ce qui me permet d'accepter que mes inspirés saisonins puissent avoir des compétence dans cet Art magique dès le début. (Je considère que mes Inspirés ne peuvent apprendre les Arts magiques avant la révélation de la Flamme) Ainsi les saisonins pensent que le décorum est une magie de leur Dame.

Le décorum est une magie cher et rare car il a besoin de matériel rare (pigment) pour être pratiqué contrairement aux autres arts. Il est de plus très difficile à un humain de se procurer du pigment s'il n'est pas proche d'une saison.

Plus que tout autre harmoniste, les harmonistes du décorum recherche l'Art ancien. C'est une quète de tous les instants.

Ce que j'ajoute de mon cru :

Le décorum est l'Art du dessin et de la peinture ce qui implique que tout sort doit être dessiné. Ainsi niveau rôle play, le joueur doit me décrire la peinture qu'il réalise pour effectuer son sort.

Citer:
dans un combat je trouve ca impraticable. vous vous en sortez comment sur ce point ?


Je suis aussi de ton avis. La gamme a voulu en faire un art de combat (comme la geste et l'accord) mais cela est totalement irréaliste. Pour ma part, je considère le décorum comme la cyse, c'est à dire un art de patience (sauf si un joueur trouve une idée original pour créer un sort de combat mais il devra toujours effectuer un dessin). Cela ne veut pas dire que le décorum ne puisse pas se rendre utile lorsqu'il faut agir vite. J'ai inventé un sort à une joueuse, voici le texte back ground :

j’ai appris dans mon enfance à faire de la magie en utilisant la couleur verte d’un pigment très spécial. En étalant artistiquement une dose, de ce pigment sur un buisson j’arrive à augmenter son feuillage pour me cacher derrière. C’est la magie de la dame du Printemps.

Voili voilou


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Mars 2007, 11:09 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2004, 08:13
Messages: 507
Moi, ça ne me gêne pas trop.

Je considère que l'Art nouveau du Décorum est en effet assez proche d'une Alchimie saisonine. En ce qui concerne la spécificité du Décorum (car il est vrai que le nouveau Décorum ressemble parfois trop à l'Emprise), je permets à mes Harmonistes de se rapprocher de l'Art ancien du Décorum quand ils sont des maîtres (réalisation de Tableau Monde, mais ces derniers sont moins puissants que ceux réalisés durant la Flamboyance).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Mars 2007, 15:26 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2006, 00:10
Messages: 177
Pour le décorum j'ai aussi ressenti ce décalage entre les descriptions de l'art, son application effective et la comparaison avec les autres arts où c'est véritablement l'acte artistique et non le choix et la préparation de la matière qui déterminent avant tout le résultat du sort.

Ce que j'ai choisi de faire est de distinguer d'une part l'acte alchimique de préparation des pigments et d'autre part tout le talent de peinture, de crayonné, d'illustration qui donne lieu à l'exécution de l'oeuvre. Je voulais vraiment garder l'aspect artistique et interractif.

Je me voyais mal, comme le disait Shandril, faire mélanger à mes joueurs leurs ingrédients en situation cruciale. J'ai donc réécrit certaines oeuvres et commencé à ébhaucher une sorte de palette des pigments, un répertoire des techniques qui déterminerait plutôt telle ou telle sorte d"oeuvres.

Pour exemple, il est évident qu'un croquis ne donnera pas lieu à des oeuvres aussi complexes qu'une peinture longue et laborieuse. Le premier sera privilégié dans une situation de combat où l'artiste brandira son crayon et extraira des lignes précises et rapides qu'il appose sur son carnet, la dague qu'il utilisera quelques secondes plus tard pour se défendre.

Je trouvais dommage de réduire l'acte artistique à un vulgaire saupoudrage de pigments.

Maintenant je nourris toujours un vieux rêve : de rédiger un ouvrage complet sur des arts réalistes où cyse, geste, décorum, accord se définiraient en courants artistiques, techniques, instruments, matières, disciplines,etc.

Songe, maniaque du réalisme ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Mars 2007, 21:38 
Hors-ligne
Safran
Safran

Inscription: 18 Sep 2004, 10:55
Messages: 71
Localisation: Manhay, Ardennes belges
Quand je considère les Arts Magiques, je les considère plus comme un état d'esprit.

Un Accordé pense en terme de périodes, de rythmes et de tonalité. Il a besoin d'un instrument pour matérialiser la mélodie de l'Harmonde et, parfois, la modifier pour agir sur ceux qui la dansent.

Un Ciseleur voit le monde en terme de matériaux, de poids, de qualité d'ouvrage. Le monde est pour lui fascinant, et il sait toujours que ce qu'il voit pourrait devenir ce qu'il veut, s'il prend le temps d'apprendre à réaliser sa vision.

Un Fatiste (c'est ainsi que j'appelle les harmonistes de la Geste) connaît les mots et les rimes qui résonnent en écho sur la trame et la ligne de vie de l'Harmonde. Instillant ses syllabes, il court et cabriole linguistiquement d'époque en époque.

Un Entoileur (ainsi ont été baptisé les harmonistes du Décorum par un de mes joueurs) sentent les couleurs qui habitent en chaque chose et savent, à l'aide des pigments, les révéler au monde.

Chaque Art magique a sa philosophie, sa façon de vivre, d'agir et d'en appeler à l'Harmonie. J'imagine tout à fait une Entoileuse balancer du bout de son pinceau de grosses taches de peinture bleue et blanche, mêlée au préalable de pigment, sur des ennemis pour appeler en leurs corps le souffle de la Dame de l'Hiver...

_________________
Ils sont mille, on est deux... On les encercle !


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 19 Juin 2013, 11:23 
Hors-ligne
Ambré
Ambré
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Sep 2010, 14:43
Messages: 100
Localisation: Bruxelles
Toujours en mode dépoussiérage, je relance la discussion sur le Décorum.

La question pour moi est la suivante : peut-on légitimement autoriser les oeuvres "rapides" ?

L'astuce de l'esquisse (au crayon) ne me convainc guère car où est le pigment qui permet à l'harmoniste de "modifier" son environnement.

Le tracé vif et précis du pinceau ? Personnellement, lorsque je tente un trait rapide au pinceau, la peinture tend se faire rare sur les poils vers la fin du premier trait.
(Bon après ce sont des Pigments "magiques" donc on a une excuse. Cela rejoint un autre problème pour moi : l'encre de conjuration ! Une fiole d'encre permet à tout casser d'encrer convenablement au pinceau sur le sol ... l'ombre d'une bouteille d'un tabouret non ? )

Le lancer de Pigments ? Il me semble qu'une bonne partie d'entre nous se demande où est l'acte artistique. Du moins l'acte du peintre classique ( car certaines peintures contemporaine se composent de jets de peintures... ).

D'ailleurs, les pigments sont-ils utilisés sans liant ? Je ne le conçois pas. L'harmoniste devrait alors malaxer son pigment et son liant rapidement avant son oeuvre instantanée.

Bref, je n'arrive pas à me convaincre (ou du moins me persuader), d'une façon crédible d'utiliser le Décorum en instantané.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 19 Juin 2013, 16:10 
N'ayant pas d'artiste de decorum à ma table, je ne m'étais jamais posé la question, mais rapidement, voila comment je vois les chose.

En faite, le peintre repeint la réalité. Il ne lance pas simplement les pigment, mais les utilise pour peindre par dessus la réalité.

Tout comme le cyseleur peut d'un simple geste aiguiser une lame, le peintre peut d'un simple coup de pinceau dessiner une corde qui n'était pas la quelque seconde plus tôt.

J'aime beaucoup l'exemple de Nonène
Citer:
j’ai appris dans mon enfance à faire de la magie en utilisant la couleur verte d’un pigment très spécial. En étalant artistiquement une dose, de ce pigment sur un buisson j’arrive à augmenter son feuillage pour me cacher derrière. C’est la magie de la dame du Printemps.


Pour moi, le peintre mélange les pigments a ses peinture, et d'un simple coup de pinceau (ou avec les doigts) dans le vide, il créé un sort d'Art nouveau. En faite il peint sur la trame de l'Harmonde créer par les muse. Par contre, n'ayant pas de support physique, ces sort on des effet très limité dans le temps avec un impact très faible sur la réalité. Pour quelque chose qui a plus de force, l'utilisation d'un support est indispensable.


Haut
  
 
MessagePublié: 20 Juin 2013, 09:06 
Hors-ligne
Ambré
Ambré
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Sep 2010, 14:43
Messages: 100
Localisation: Bruxelles
Ne pourrait-on pas voir les choses ainsi.

L'harmoniste du Décorum, en se transcendant à l'aide de sa flamme, perçoit le monde qui l'entoure comme un tableau, lui permettant de modifier son environnement à vue (et non pas juste à la portée du pinceau).

Etant porteur d'une flamme et l'Harmonde étant l'oeuvre des muses, il peut, grâce aux pigments révéler/augmenter/ajouter la part de la saison en chaque chose/être. Le Pigment devient un catalyseur, efficace uniquement pour les traits liés à la saison, et l'acte artistique devient le moyen de modifier.

Le tube de peinture étant apparu très tard, hors de question de se promener avec de la peinture toute faite. Donc je proposerais ceci : l'harmoniste doit mélanger son pigment à son huile (qu'il peut transporter dans une outre) au moment d'exécuter son oeuvre. Je considère que cette étape fait partie de l'oeuvre car c'est à ce moment qu'il entre en résonance avec le Pigment et sa cible. Puis vient l'acte artistique fait sur la toile de l'Harmonde.

Il reste à savoir ce que voit le profane :
- l'harmoniste agite-t-il simplement son pinceau dans les airs ? Alors l'harmoniste passe pour un fou.
- l'harmoniste peut-il utiliser un support ? Je reste sceptique quand au choix des cibles alors ...
- le profane est-il juste incapable de voir concrètement la main de l'harmoniste, trop floue ... Ce choix est celui qui me plait le plus. L'acte du dessin est assez court (en instantané) donc le profane est confronté à une réalité qui le dépasse et que son cerveau mettra sur le compte d'une fatigue, d'une hallucination ou autre. Un truc à clocher mais il est incapable de comprendre quoi.

Voici ma réflexion de la nuit.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 9 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron