slagg

Nous sommes actuellement le 22 Juin 2021, 09:09

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 2 messages ] 

chevauchée lunaire


Auteur Message
 Sujet du message: chevauchée lunaire
MessagePublié: 30 Juin 2009, 00:08 
Hors-ligne
Safran
Safran

Inscription: 19 Avr 2009, 12:27
Messages: 69
Localisation: Carcassonne
*Un petit texte écrit sur le coup d'une impulsion, où j'essaye de concilier ma passion pour la plus belle conquête de l'homme et mon attrait pour la féerie d'Agone. Veuillez excusez les fautes, texte écrit d'un trait, relu juste une fois, je vous le livre tel quel :)*


Le pas puissant de l'animal se développe en longues foulées, écartant d'un pas sûr les volutes de brumes nocturnes. La cape du mage caresse ses flancs, son doux bruissement accompagnant les sons de la vie sauvage. Un visage fin se dévoile au clair de Lune, laissant apparaître un regard émeraude qui scrute la nuit. Le cheval fin renâcle, impatient de sentir le vent sur son pelage, partageant la joie de sa cavalière au contact de la nature qui s'éveille.
L'ombre majestueuse qui le chevauche joue avec ses rênes, le mors coulisse délicatement dans la bouche de l'étalon, les naseaux se dilatent, l'encolure se plie et cède au contact expérimenté de la jeune femme. Il piaffe, son corps se contracte et se rassemble, afin de danser au rythme des bruissements nocturnes. D'infimes lueurs apparaissent et virevoltent autour du mage et de sa monture, prenant appui sur sa croupe et sur sa crinière, profitant de son pas cadencé pour s'élancer dans les airs. Les danseurs se rassemblent autour de leur compagne, participant à l'élan de son cheval guidé par ses mains délicates. Ils observent la beauté du mouvement, l'amplitude des foulées, en mesure intuitivement l'exactitude et l'harmonie.
L'écume apparait sur la robe grise de l'animal qui continue inlassablement son pas de danse. L'étreinte se resserrent, les cuisses de la cavalière se referme sur le corps souple, l'enveloppant de sa douce fermeté, orientant les hanches arrondies de l'animal qui exécute un demi-tour parfait.
L'espace d'un instant, il se rebelle, relevant sa tête racée et la défiant, s'élance farouchement avant d'être stoppé d'une main rigoureuse. Un danseur effleure son encolure luisante, l'animal s'apaise. La cavalière joue de ses doigts et transforme le mors implacable en douceur que l'étalon mâchonne tendrement. Le jeu entre la cavalière et son cheval se poursuit, développe un langage qui leur est propre, fait de symétrie, d'envolées majestueuses et de phrases cadencées.
La mage lève une main fine, accueillant l'un des petits êtres chatoyants. Elle sourit, fait un signe vague et les danseurs se mettent à tournoyer dans une ronde endiablée autour de l'animal. L'étalon ressent l'agitation de ces corps scintillants, veut y prendre part mais sent que le moment n'est pas venu. La mage lui intime la patience, lui apprends la précision et la beauté de l'attente. Elle l'oblige à atteindre des sommets de souplesse, souhaite le voir céder. Elle le guide vers cette soumission volontaire, le cheval tâtonne et guette cette position confortable, où l'équilibre est juste et l'énergie rassemblée. Son encolure s'agite, les danseurs guident sa recherche par de subtils effleurements sur son dos et ses longs membres effilés en perpétuels mouvements.
L'harmonie est acquise l'espace d'un instant, la cavalière ressent entre ses jambes l'impulsion juste et ronde. Elle relâche le contact faiblement, et l'étalon attentif au moindre de ses mouvements bondit en avant. Les danseurs tourbillonnent au rythme de sa course, la cape dévoile une longue chevelure blonde et un regard emplit d'éclat.
Les foulées s'accélèrent, l'étalon goûte au bonheur simple de la course, sa cavalière parfaitement unie à ce mouvement en avant vers la vie. Cinq petits êtres bleutés illustrent cette joie par des myriades de lumière pure s'entremêlant autour des jambes du coursier. A l'orée de la forêt, une enfant observe de ses yeux émerveillés l'animal fougueux. Elle perçoit la vie qui anime ce centaure éphémère, semblant défier le jour qui pointe à l'horizon de le rattraper.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Juin 2009, 00:48 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ

Inscription: 27 Sep 2005, 15:50
Messages: 733
Localisation: Lorgol
On sent la cavalière qui s'exprime, on s'imagine très vite la scène et la sensualité sous jacente rajoute encore à l'émotion des mots.

Je ne peux que m'incliner devant tant de talent.

Fayn.

_________________
Que les muses éclairent votre route.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 2 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron