slagg

Nous sommes actuellement le 22 Juin 2021, 09:14

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 14 messages ] 

[EG Only] La Conjuration Marine -Traité Obscur et Salé-


Auteur Message
MessagePublié: 16 Oct 2008, 22:34 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
Le voici, tout frais, tout chaud, tout beau ! Une petite aide de jeu suite aux idées d'Alraune dans l'article d'ombre et d'écume. J'espère que les questions abordées dans cette aide ameneront au débat. N'hésitez pas à me faire part de vos sentiments. Même vis à vis de mon style d'écriture et de certaines lourdeurs du texte.

Cette aide va de paire avec le Dramatis de Charme Liesplin, mais peut s'utiliser en temps que telle (du moins, je l'espère).

Suivant les pas de Rodin Codevrigg, je vous souhaite une bonne lecture.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2008, 22:41 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
La Conjuration Marine
Traité obscur et salé


[…] Je l’ai fait, Rodin ! Grâce à toi. Grâce à elle. Puissent les flots m’emporter, si je mens ! L’Ile du Pendu existe, si semblable au vieux conte. Te rappels-tu ce chant que nous entamions ensemble ? Suit le. Il mène au secret. Non. La Conjuration Marine n’est pas impossible… […]

Extrait d’une lettre retrouvée aux appartements de Rodin Codevrigg.


Histoire

La vengeance. Quel sentiment reste plus universel que la vengeance ? Les gueux, les puissants ; les hommes, les fous, les autres ; tous l’ont connus. Nombreux la connaissent encore. Compagne de nos jours, amante de nos nuits, elle sait nous rendre patient. Ce plat, exquis, se déguste froid. Parfois, certains y ajoutent du sel. Beaucoup de sel. Tous les goûts sont dans la nature.
L’histoire de la Conjuration Marine s’enracine au corps de Silith, le Haut Diable des Mers. Obsidien issu du cataclysme de la forêt d’Ebène, Silith était au départ un suppôt de Vitrance avant de sentir la lame de la trahison lui transpercer le dos. Victime, abandonnée par son maître, elle ne désir aujourd’hui que revanche. Le temps n’est pas un problème. Pierre après pierre, elle bâtit lentement son réquisitoire. Bientôt suivra le châtiment !
(Voir d’Ombre et d’Ecume, SJ2 pour l’histoire de Silith)

Silith, malgré sa toute puissance au sein des vagues ; malgré ses fidèles hordes démoniaques ; alors qu’elle défie les tarasques, commandent aux noxymores ; oui, Silith reste limitée. La Sentence des Rivages, faisant d’elle le Haut Diable des Mers, la contraint, elle et ses sbires, aux frontières maritimes. Ses démons ne peuvent fouler le sol de l’Harmonde sous peine d’être renvoyés, voire détruits…
Silith a besoin d’alliés. Orgueilleuse, elle n’accepte que des partenaires de valeur ; de ceux qui auront l’audace de la rencontrer. Elle prit déjà sous son aile les morganes marines, leur offrant la protection des profondeurs. Elle n’attend plus que certains conjurateurs assez fous pour tenter le voyage. Ils viendront. Elle le sait. Elle a déjà tout préparé.


Les démons marins
Dans les profondeurs, sous l’effet de la lune et de ses cycles, naquirent les démons marins. Lumière de leur genèse, ils tombèrent sous le charme de l’Astre nocturne, l’associant à leur mère originelle : l’Ombre. Lorsque se présenta devant eux la majestueuse Silith au corps d’obsidienne, leur soumission s’imposa. La reine des mers, si puissante, si belle, ne pouvait être qu’un signe de leur mère. Signe qu’elle ne les a pas oublié !
Sous l’effet du soleil et du sel, la Ténèbre composant les démons marins se purifie donnant ainsi naissance à des êtres proches des démons primordiaux. (cf. SJ2) Les démons marins forment une famille de démon à part, eux même divisés entre différents cercles. La particularité de ces démons est leur incroyable solidarité. Tous convergent vers un seul but : la chute de Vitrance. Imaginez un peu l’avantage d’une connivence marine ! Le conjurateur ne pactise qu’avec un seul démon, mais une famille démoniaque entière peut se précipiter pour le satisfaire. Efficacité. Gain de temps. Et prix réduit.


Cercles
Cercle I : Les Salins
Les Salins sont les démons marins les moins purs. Ceux dont le sel corrode encore leur ténèbre. Ils sont généralement fait d’une écume noire aux reflets de nacre et pourvu de semblants de membres grotesques. Ils fuient la dureté des noxymores envers leur espèce, et préfèrent le balancement à la surface sous les rayons de la lune.

Cercle II : Les Lazulis
Plus purs que leurs cousins Salins, les Lazulis miroitent d’un noir marin profond. Pas encore totalement purs, ils aiment imiter les créatures qu’ils croisent aux alentours des noxymores. Il n’est pas rare de voir des similis de crustacés monstrueux, aux reflets obscurs, se balader au creux des golfes.

Cercle III : Les Orions
Ces démons se prennent pour les seigneurs des profondeurs. Bien peu peuvent égaler la pureté de leur ténèbre. Tellement noirs qu’ils paraissent lumineux sous les rayons de Lune, les Orions n’ont pas de formes propres. Ils sont naturellement polymorphes, contrôlant leur masse de ténèbre à la perfection. Ils sont ce qu’ils veulent apparaître. Ils compactent leur masse, ou l’étendent selon leur envie. Ces démons préfèrent le calme profonds des noxymores et ne sortent généralement que pour se battre contre les tarasques.


Les Sanguins ?
On ne sait si il existe des démons supérieurs aux Orions. Certains avancent l’apparition de Monstres d’ombre aux reflets de Sang. D’autres content la vision de Tarasques décharnées au clair de lune. Mais ceci n’est que légende… Quoique…

Prix
Je laisse le prix des démons à la discrétion de L’EG. Les Salins ne différent guère des Opalins, mais à partir des Lazulis, les demandes se focalisent plus sur Vitrance et ses sbires.
Sans oublier de porter secours à certaines morganes, ou la recherche d’artefacts marins… Une âme de navire pourrait contenter un Orion, en guise d’apéritif.

La loi des flots
Contrairement aux peuples des Abysses, les démons marins n’ont pas besoin d’être conjuré pour apparaître à la surface des eaux. Les noxymores forment un pont entre les ténèbres et l’onde, entre l’onde et l’écume, entre le plein et le vide. La mer est un vaste espace de liberté pour les créatures abyssales, encore faut il y être adapté. Quelques fois, les complices de Silith nécessitent une aide terrienne. Ils n’hésitent pas à arrêter un navire en pleine nuit, offrant leur requête au capitaine. Si celui-ci refuse, le bâtiment rejoindra les profondeurs. S’il se montre avisé, l’équipage bénéficiera de la clémence des démons. Cette alliance n’est que temporaire, une parenthèse dictée par la Connivence.
.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2008, 22:42 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
L’Ile du Pendu

Le saviez vous ? Même la Ténèbre se cristallise. Certains y voient les effets de l’Eclipse ; d’autres, la volonté inaliénable de Silith. L’Ile du Pendu, cet amas noirâtre de roches soudées, surgit des flots le Masque seul sait quand. Vestige d’une de ces mystérieuses marrées noires, ou création de l’Haut Diable des Mers, l’île se cache au sein des brumes épaisses du Golfe d’Ebène. Territoire pratiquement inconnu, bien peu peuvent se targuer d’y avoir mis le pied. Les marins la considèrent comme une légende ; mais, tous se taisent lorsque dans la nuit résonne le chuintement métallique du Pendu. Le mouvement, faible balancier, reste perceptible malgré le vent. Le poids de la chair rongée par les mollusques s’attache à votre ventre. Et l’air s’emplit d’acier. Et le froid gagne vos membres. Alors, alors seulement, l’Effroi vous pénètre, vous mord, vous crispe, vous abreuve, vous terrasse, tandis que dans la nuit résonne le chuintement métallique du Pendu.

Silith, confrontée à la Sentence des Rivages, comprit bien vite ses limites. La recherche d’alliés afin de traquer Vitrance devint primordiale. Qu’avait elle à offrir ? Copiant ses frères abyssaux, elle permit aux mortels de traiter avec ses sbires. Les démons marins seraient alors soumis aux mêmes lois dictées par les Connivences. Cependant, l’Haut Diable n’avait confiance en personne. Les Advocatus terrestres étaient trop loin de son influence, et risquaient de faire part de ses plans aux Hauts Diables. Il lui fallait un agent à proximité, quelqu’un à avoir sous la main.
Ainsi un jour rencontra-t-elle le Pendu. Une compagnie d’inspirés Boucaniers, en guerre contre les Abysses, avait réussit à piéger un Advocatus Diaboli, tuer l’Incarnat qui le suivait, et pendu le pauvre bougre au mât de leur navire. L’extrême résistance du Ténébreux lui promettait de longues heures d’agonie, souffrant du poids de son propre corps. L’hurlement effroyable du Pendu atteignit les profondeurs et sortit Silith de son sommeil. Elle y vit l’occasion tant attendue. Elle lui offrit la vie sauve contre sa fidélité. Bien sûr, il accepta.

Le Pendu ne devint pas tout de suite l’Advocatus de sa maîtresse. Celle-ci voulait former un réseau. La mise en pratique de la Conjuration Marine nécessitait de grands moyens. Les démons marins répondants à l’Astre nocturne, Silith devrait fournir des Oeillipses à ses protégés. Restait le problème du cerclage d’ombre, les encres ordinaires se diluaient au contact des vagues ; elle avait une solution mais le savoir faire d’un alchimiste demeurait utile. Le Pendu répondait aux ordres. Il fit jouer sa stature, sa fortune et ses relations. Sa silhouette arpentait les rues d’Abyme. La marque indélébile de la corde brisait son cou en deux. C’est lui-même qui contacta les architectes ténébreux afin d’ériger son gibet d’Acier. A la fois potence et armoire, l’œuvre lui permit de classer les Connivences Marines.

Ses objectifs pleinement accomplis, le Pendu endossa une nouvelle fois sa tenue d’Advocatus. Silith n’oublia pas la cravate… Un mât d’Acier se dressait désormais, crevant le ciel de cet îlot perdu du Golfe d’Ebène. Le Haut Diable des Mers, elle-même, plaça la chaîne autour du cou brisé de son obligé. Ce dernier souriait. Le destin se bouclait. Le Pendu retrouvait sa place. Pour ne pas qu’il meurt, desséché par les souffles salins, Silith confia son corps aux Mollusquines. Ce couple de démon s’installa dans sa chair et préserva, jusqu’alors, son intégrité. Le Pendu fut et restera l’interlocuteur privilégié entre Silith et les mortels.
Son réseau subsiste encore. Antiques Connivences, relations immortelles, traditions… Les chemins vers l’Ile du Pendu sont ouverts aux audacieux. Des cartes existent. Rappelez vous ce chant : « Et l’air s’emplit d’acier. Et le froid gagne vos membres. Alors, alors seulement, l’Effroi vous pénètre, vous mord, vous crispe, vous abreuve, vous terrasse, tandis que dans la nuit résonne le chuintement métallique du Pendu. »


La Sentence des Rivages

Janus, juge suprême de l’Harmonde, comptait bien mettre fin aux exactions de Silith en énonçant sa sentence. Faire de l’Obsidien le Haut Diable des Mers réglait le problème des noxymores. Non seulement Silith était maintenant responsable des démons marins, mais en plus la Sentence des Rivages empêchait dorénavant les démons d’envahir les terres par voies maritimes. Ce n’était sans compter sur son frère ennemi, le Masque… Lorsque celui-ci recouvrit l’Harmonde du Voile de l’Automne, la mécanique des Muses s’enrhuma. L’Horloge Abymoise se crispa, et le temps sembla presque s’arrêter. Janus fit ce qu’il pu pour sauvegarder l’harmonie mais l’évidence s’imposait : l’Harmonde était déréglé.
Les conséquences sur la Sentence des Rivages se firent rapidement sentir. Qu’était-ce que l’Harmonde à présent ? Et quels étaient ses rivages ? Les frontières devenaient floues. Certains démons arpentaient déjà les plages en quête de proies innocentes. Les Empires se morcelaient. Par chance, les nouveaux royaumes se protégèrent en se rendant en Abyme. Les pactes qu’ils nouèrent avec la ville les incorporèrent à l’Horloge Harmonique. Petit à petit, l’Harmonde rebâtissait ses frontières. Les démons marins durent regagner les vagues, leur heure n’était pas encore venue.

Aujourd’hui, la presque totalité des côtes de l’Harmonde se trouve protégées par la Sentence des Rivages. Il existe des exceptions. Des îles sont bien trop corrompues pour entrer dans ce cas de figures ; les marées noires ne sont pas innocentes. De plus, certaines régions comme les Cornes ou Bokkor n’ont pas rejoint l’Horloge Harmonique d’Abyme. Celles-ci restent théoriquement sous la menace des démons marins. Quand à savoir pourquoi elles n’ont pas été encore envahies, ceci est une autre histoire…
.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2008, 22:48 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
Pratique

La pratique de la Conjuration Marine est entourée de mystère. Pour bien des ténébreux, elle est une aberration, voire un mensonge. Cercler une ombre sur les vagues, cela parait impossible, n’est-ce pas ? Détrompez vous. Silith connaît son royaume.
Acquérir ce savoir faire est un vrai pèlerinage pour le Conjurateur Marin. Trouver l’Ile du Pendu, négocier avec Silith, apprendre les secrets des encres et de la Houle… Ces chemins valent ils la chandelle ? Assurément !

La Houle

De quoi les mers sont elles faites ? Pourquoi ces mouvements ? Pourquoi la beauté de ces reflets ? Pourquoi cette douceur, cette violence ? D’où vient cette musique, lorsque les vagues se brisent ? Des Muses voyons ! Les mères de l’Harmonde prirent un soin tout particulier à façonner la mer. Cette vision de chaos ambiant inspirait même les inspiratrices. L’horizon était l’espoir d’un monde sans limites, toujours en mouvement, toujours en création. Tandis que Cysèle sculptait les vagues, Nuence ajoutait ses chromatiques aux surfaces marines. Orphèle s’occupait du rythme et Stance y réglait ses cycles. Certains y voient ici les prémisses de la création de la lune. Mais d’où venait toute cette eau ? L’histoire est amère. Sachez simplement que l’océan naquit d’une larme. Une larme de Muse, triste de n’avoir pas atteint la Perfection. Fascinées par cette larme, les Muses décidèrent de faire des Mers le Berceau des Larmes. Ainsi, chaque larme versée sur l’Harmonde se retrouverait un jour dans les flots. Les Mers, comme les larmes, ne sont elles pas salées ?

Le Berceau des Larmes s’emplissait jours après jours. Avec elles se mélangeaient les divers sentiments lacrymaux ; larmes de joies, larmes de peines, larmes de rage… Toutes s’ajoutaient au chaos marins, ce qui n’était pas sans déplaire aux Muses ravies de ces créations spontanées. Les larmes imprimaient leurs marques à la mer, et apportaient avec elles la colère ou la mélancolie.
La première Sentence de Janus, l’alternance entre le Jour et la Nuit, créa une seconde alchimie dans le monde marin. Les sentiments lacrymaux, après s’être mélangés commencèrent à adopter le rythme des Astres. Le beau temps croisait le calme, et le calme précédait la tempête… Ce rythme mystique se nourri des aspérités des larmes et de ce mélange naquit la Houle.

Si les vents de l’Harmonde transportent son destin, la Houle est le reflet de son histoire. Les larmes pleuvent lors des grands événements. Quel être n’a jamais versé un pleur ? Même le Masque connu le chagrin. La Houle est un rythme. L’histoire de l’Harmonde s’écrit chaque jour et bat la mesure. Certains érudits savent s’y accorder. Les danseurs y sont sensibles. Non, il n’est pas impossible de prévoir la Houle. Il suffit de connaître les Légendes et d’ouvrir son cœur aux chaos des Muses. Le reste n’est qu’instinct, flair, et générosité.

La connaissance de la Houle est indispensable à la Conjuration Marine. C’est elle qui permet le cerclage des ombres sur les vagues. Même à travers la tempête, le conjurateur doit percevoir la Ténèbre attirée à la surface par les rayons de lune. Sentir la Houle, c’est prévoir son mouvement.
Lorsqu’un conjurateur marin scelle le pacte avec Silith, celle-ci dépose un sceau sur son Diablotin. Ce dernier se transforme alors, et accède aux secrets des profondeurs. Il acquière la capacité d’amphibie et possède le savoir de la Houle. Le conjurateur devra alors se tourner vers son Diablotin pour apprendre les subtilités du rythme marin.

La Houle se gère avec la compétence Harmonie, limitant Navigation. La Houle devient une spécialité gratuite de la compétence Harmonie. Si le joueur possédait déjà une spécialité en Harmonie, il apprendra alors la Houle mais ne pourra bénéficier du bonus lié à la spécialité.
Avant chaque cerclage d’ombre marine, le joueur fait un jet de PER + Harmonie (spé :Houle), limitant Navigation, DIFF 15. Le jet réussit, le joueur parvient à sentir assez la Houle pour cercler l’ombre. Le jet échoue, le joueur n’a pas le cœur assez ouvert aujourd’hui ; il doit attendre que la mer entre dans un autre cycle de marée.
L’apprentissage de la Houle répond aux mêmes règles d’apprentissage du livre de base Agone. Le Diablotin possède comme compétence Harmonie (spé Houle) : 9. Les Boucaniers, ainsi que les personnes ayant un score de plus de 5 en Histoire et Légendes, bénéficient d’un bonus de +2 en jet d’apprentissage pour la Houle.
.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2008, 22:52 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
Invocation

Si l’invocation des démons s’érige au statut d’art, la Conjuration Marine n’est encore qu’au bricolage. Bien peu de conjurateurs s’y sont exercés. Les perles se font rares parmi les médiocres. Silith a beau théorisé, il manque les années de pratiques et d’expériences à la Conjuration Marine afin de codifier son usage. Ceci laisse un terrain propice à l’imaginaire et aux innovateurs. Les Conjurateurs marins doivent être inventifs. Si certains préféreront barboter au rythme des vagues, d’autres joueront les acrobates suspendus au dessus des flots pour cercler les ombres aquatiques. La maîtrise de la Houle guidera leurs gestes.
Silith conseille à ses fidèles d’utiliser un entonnoir plongé dans l’eau. La nature huileuse de ses encres faisant resurgir celles-ci à la surface, le conjurateur devrait pourvoir être amène de cercler l’ombre choisie. Cette méthode a l’inconvénient d’user deux fois plus d’encre qu’à l’accoutumé.
Les jets de conjuration restent identiques à ceux du livre de base : Démonologie + Noirceur. Selon la volonté de l’EG, celui-ci pourrait y ajouter la MR du jet de Houle.
Enfin, la Conjuration Marine nécessite l’aide d’Oeilipses en vue de percevoir les ombres lunaires.

Les Encres
Les Encres sont les fruits des amitiés du Pendu. Le problème des encres restait en suspend, Silith recherchait le savoir faire d’un alchimiste. Le Pendu lui fournit celui-ci. L’histoire oublia son nom, ce dernier fut transporté dans une grotte submergée du Golfe d’Ebène, non loin de l’Ile du Pendu. Là, il travailla, suait sang et eau sous les ordres des démons. L’alchimiste avait pour consigne de créer des encres indissolubles, Silith lui apportait des parts de Ténèbre issues des noxymores, le matériau de base à son idée.
On ne su trop comment, l’alchimiste finit par trouver la formule adéquate. Il l’enseigna à ses geôliers, et les démons purent enfin produire ces encres eux-mêmes. Nul ne sait ce que devint l’homme. Les légendes affirment qu’il se serrait transformé en démon et ai rejoint des rangs de Silith. D’autres murmurent qu’on l’aurait relâché ; il arpenterait encore l’Harmonde en quête de vengeance contre sa famille qui l’aurait vendu au prix d’une connivence. S’il vie encore, il transporte avec lui la formule des encres marines. A quel prix la vendrait il ?

Les Encres Marines disposent de noms différents. Si l’Encre Saline conjure les Salins, les Encres Lazulites et d’Ors conjurent respectivement Lazulis et Orions. En principe, les Encres Marines ne pourraient conjurer un démon sur la terre ferme. Néanmoins, personne n’a tenté l’expérience à ce jour.
L’Ile du Pendu demeure aujourd’hui le seul lieu d’approvisionnement en Encre Marine. Selon le pacte qui lie le Haut Diable des Mers au conjurateur, ce dernier pourrait peut être avoir une ristourne sur le prix des Encres. L’EG est maître dans ces circonstances…

Advocatus Diaboli
Aucun Advocatus Diaboli ne devrait accepter une Connivence Marine. Celles-ci sont sensées être inexistantes et improbables. Toutefois, le Pendu n’était pas sans amis. Il su jouer des dettes qu’on lui devait. Il réussit à s’attacher la générosité de certains Advocatus des villes portuaires. Ceux-ci pourraient facilement diriger l’intrépide sur les chemins menant au Pendu. Moyennant quelques services, bien sûr.
Le Pendu est le seul Advocatus à pouvoir accepter l’enregistrement des Connivences Marines. Son originale potence est pourvue de casiers de rangement. Chaque casier est nominatif. Il sont, pour l’instant, vierges. A part, peut être, celui d’une curieuse Fée Noire…

Caractère des Démons
Il est dit que le caractère des démons marins est influencé par la Lunaison. Rien n’est plus vrai. Les capacités, ainsi que les exigences des démons marins varient avec la lune. Plus le cercle du démon est élevé, plus la lune doit être pleine. Ainsi, aucun démon ne peut être conjuré à la Nouvelle Lune. Seuls les Salins peuvent être appelés au Croissant. Suivent ensuite les Lazulis au quart de Lune, et les Orions à Gibeuse.

Voici les variations des caractères des démons suivant les phases de la Lune :
- Nouvelle Lune : Repos dans les Noxymores.

- Croissant ascendant : Eveil. Les Démons marins sont curieux du monde qui les entoure. Les Salins se baladent avec l’écume.

- Quart ascendant : Maturité. Les Démons sont réfléchis. Ils cherchent avant tout des informations sur Vitrance et ses sbires. Les Lazulis vont parlementer avec les morganes marines.

- Gibbeuse ascendant : Sanguin. Les démons sentent leurs émotions profondes prendre le dessus. Ils ont envie d’action, de concret. Les Orions ne dédaigneraient pas se mettre un haruspice sous la dent.

- Pleine Lune : Exacerbés. Les démons laissent libre court à leurs fantasmes les plus fous. Il demande n’importe quoi avec véhémence, et font tout pour l’obtenir. Des couples enlacés au bord de l’eau sont enlevés, des petits ports de pêche saccagés…

- Gibbeuse descendante : Calme. Les démons prennent conscience de leurs actes et leur rage s’en trouve apaisée. Ils veulent profiter de la vie, et avoir quelque chose qui les amusent.

- Quart descendant : Mélancolie. Plus rien ne les amuse. Ils se sentent las, incapables. Ils ne demandent généralement pas grand-chose et se laissent aller par le courant. Ils ne sont guère actif non plus, aussi, ils ne répondront que rarement aux connivences.

-Croissant descendant : Dans un sursaut de volonté, les Salins s’activent avant qu’il ne soit trop tard et que vienne la Nouvelle Lune. Ils sont partout à la fois, et traitent de trente six chose en même temps, sans grande efficacité…
.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2008, 22:54 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
Modificateur & Temps de Conjuration
Les modificateurs ainsi que les temps de conjuration restent similaires au livre de base.
A ceux-ci s’ajoutent quelques bonus/malus.
    Crachin -1
    Pluie -2
    Tempête -5
    Temps Nuageux -1
    Présence d’un Rouf -3
    Présence d’une morgane +2
    Jet de Houle +MR (facultatif)


Peines et Bienfaits
Au contact des noxymores, le Ténébreux évolue différemment. Sa corruption reflète le milieu qu’il côtoie, abordant des aspects plus aquatiques.

Nouvelles Peines :
Poiscaille : [Remplace Démon Facétieux] A force de fréquenter les rebuts de la mer, on finit par leur ressembler. Des écailles noirâtres apparaissent sur les membres du Ténébreux. Bientôt, la douleur accompagnera les palmures de ses mains. Quand à ses oreilles, elles feront place à des ouïes pendantes. Cette transformation inflige un bonus de +1 en Corps Noir.

Sexualité Marine : [Remplace Déviance Sexuelle] Les créatures de la mer fascinent le Ténébreux. Leurs courbes, leurs mouvements souples et fluides exacerbent ses pulsions. Ces gueules aplaties, aux dents affilées, ne le dégoûtent en rien ; au contraire. Son fantasme absolu pourrait être de coucher avec une sirène, au point que cela se tourne en obsession… +1 en Esprit Noir.

Obsession de l’Eau : [Remplace obsession de l’Ombre] L’eau, sa présence, est devenu un élément vital à son existence. Le Ténébreux ne peut vivre au sec. L’humidité est son amie, sa compagne. Il n’hésite plus à vivre mouillé, cela lui parait si merveilleux. Où qu’il aille, quoi qu’il fasse, il cherchera à capter le mouvement perpétuel des vagues. Le mal de terre le ronge. Il ne trouve ni son équilibre, ni sa sécurité loin des flots. Le Ténébreux obtient un bonus de +1 en Esprit Noir.

Nouveaux Bienfaits :
Amphibie (Poiscaille): En plus de pouvoir conjurer des démons de cercle II, le Ténébreux obtient la capacité de respirer sous l’eau. Ses mouvements aquatiques sont plus fluides, et ses palmes facilitent la nage. Il peut désormais rencontrer les noxymores. Pour peu qu’il en revienne…

Nyctalopie (Obsession de l’Eau) : L’attirance envers les profondeurs sous-marines a développé sa capacités à voir l’obscur. Le Ténébreux peut désormais développé une compétence « Sens des ténèbres » (cf. LdB p256).
.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2008, 22:56 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
Les Mystères

Silith
L’Haut Diable des Mers est une acharnée. Voila des siècles qu’elle pourchasse Vitrance sans parvenir aux portes de sa cité. Albandisse reste hors d’atteinte, ses remparts ne gouttent guère au sel des marées. Comment Silith pourrait-elle s’y prendre ? De nombreuses rumeurs circulent au sein des noxymores. Pendant que certains cherchent l’Ame des Vagues (cf. SJ2), d’autres spéculent sur l’alignement des astres. Il est dit qu’une Fée Noire aurait vendu les clefs vers le chemin d’Albandisse ; celle-ci possèderait un casier chez le Pendu. Le seul en activité, d’ailleurs… Mais d’autres suivront. Silith n’en doute pas.


La Lune Rousse
Quel est ce phénomène étrange ? Lorsque sur un ciel d’encre où les étoiles se taisent, flamboie l’Astre et ses rayons d’ambre rose ; l’orangé se mêle à l’écume et répand sa douce mélancolie. Mi-Lune mi-soleil mourrant, la nuit se pare des couleurs du jour. Noxe aurait elle rejoint Diurne ? Les contes ne tarissent jamais sur le phénomène.
Dans les cercles ténébreux, l’objet fait débat. Les maigres érudits ayant de vagues connaissances en Conjuration Marine théorisent. Selon eux, les rayons de la Lune Rousse seraient les seuls à faire naître les Sanguins, ces démons de quatrième cercle.
Thèse farfelue d’un original : La Lune Rousse serait le signe d’un pacte entre Noxe et la Dame de l’Automne ! De quoi faire frémir plus d’un drakonien ! Le pauvre homme a eu un accident, ses idées l’ont précipités dans la tombe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Oct 2008, 11:16 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
Je sortirais bientot un scénar pour introduire vos Inspirés dans les couloirs secrets de la Conjuration Marine.
Peut être que cela rendra cet article plus interressant... ?

_________________
Capitaaaaiiiine Caverne !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Oct 2008, 16:13 
Hors-ligne
Le satyre
Le satyre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2004, 21:40
Messages: 555
Localisation: Ranne, en Janrénie et Paris, sur la Terre.
Cet article n'est pas inintéressant, mais aurait été plus digeste sous la forme d'une aide de jeu téléchargable. Je compte t'en faire un retour, dés que je l'aurai lu :)

_________________
Alraune
(satyre lunaire)


"Puisse l'éclat de votre flamme ne pas vous aveugler"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Oct 2008, 17:47 
Hors-ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Août 2006, 16:31
Messages: 507
Localisation: PampersTown
Merci d'avance ^_^
D'ailleurs si tu, ou quelqu'un d'autre, aimerais que je lui envoie le fichier word, y'a pas de soucy. C'est juste que je ne sais pas comment m'y prendre pour mettre en page façon SJ... :P

_________________
Capitaaaaiiiine Caverne !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Oct 2008, 20:10 
Hors-ligne
Le satyre
Le satyre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2004, 21:40
Messages: 555
Localisation: Ranne, en Janrénie et Paris, sur la Terre.
Envois-le moi, je l'enverrai à Lionna, qui s'en chargera.

_________________
Alraune
(satyre lunaire)


"Puisse l'éclat de votre flamme ne pas vous aveugler"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Oct 2008, 12:23 
Hors-ligne
L'Ombre
L'Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2004, 20:34
Messages: 2378
Localisation: Agen
et accessoirement je le veut bien aussi en word pour la cohérence du tout

_________________
T'as peur dans le noir??


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Jan 2009, 10:07 
Hors-ligne
L'Ombre
L'Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2004, 20:34
Messages: 2378
Localisation: Agen
Cet article est en pleine vision intense sous onyre par notre cher alraune, détenteur de l'article sur silith, détenteur d'un retard faramineux sur le sj6 et détenteur du record de coup de fouet....

_________________
T'as peur dans le noir??


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Jan 2009, 14:47 
Hors-ligne
Safran
Safran

Inscription: 27 Déc 2008, 19:58
Messages: 82
Localisation: g.suais@gmail.com
Cherche pas Lionna on le sait que quand tu aimes tu ne compte pas (les cout de fouets?).

Courage Arlaune on est tous avec toi.

Chapeau encore une fois cette marine de conjuration.

_________________
Si haut que vous monterez cher monsieur, vous finirez toujours par des cendres.
- Karmilla (Censeur Lorgoloise)
Et mon bon monsieur croyez moi, rien ne se perd tout ce récuperd
- Eden Sombre Ruelle (Prince voleur, pion sur l'échiquier de Lorgol)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 14 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron