slagg

Nous sommes actuellement le 22 Juin 2021, 01:08

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 2 messages ] 

Le voyage immobile


Auteur Message
 Sujet du message: Le voyage immobile
MessagePublié: 14 Mai 2008, 21:30 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ

Inscription: 27 Sep 2005, 15:50
Messages: 733
Localisation: Lorgol
Ô douceurs extatiques rendues obsolètes par les murmures glacés des miroirs écarlates, la brise sidérale rampe sur le vaisseau apocalyptique comme le métal brûlant des mains cyclopéennes des dieux aveugles errant dans l'infini absurde. J'étends dans le cosmos la couverture éphémère de mes sens vagabonds, rendus fluctuants par la pluie habile des drogues éthérées du dôme d'argent qui m'abrite dans la nuit fraîche et opaque. J'entrevois au dessus des nuages géométriques, les baleines géantes qui rôdent, immobiles dans leur voyage théorique, je ressens au plus profond leur musique envoutante qui bouleverse en moi l'équilibre cocace de mes atomes incurables. Je m'enfonce avec délectation dans l'abime absolu, loin des rivages rassurants de la pensée cohérente que je vois disparaître dans le lointain bleuté parcouru de vagues sinueuses. J'ouvre en plein les vannes de ma psychée, j'absorbe l'essence de la vie primordiale, j'avale, l'âme offerte, les alluvions de la pensée globale de ceux qui errent planant dans le continuum orgasmique des schémas élémentaires. Je vois s'offrir à moi l'arbre galactique d'une beauté pleine et sucrée, je me colle à son écorce vaporeuse comme la pierre, j'établis entre lui et moi la route des possibles et des peut-être, celle qui parcourt nos esprits fatigués, enivrés à la limite de la rupture cataclysmique.
Je revois, douce et grande, la silhouette de la matrice originelle, elle me sourit et dans un moment perdu hors du temps et de l'espace, je la regarde avec amour et sans un mot sans un geste je lui rends son sourire.

Gaelle, ce texte t'est dédié. Comme un hommage à ton talent.

Fayn le farfadet

_________________
Que les muses éclairent votre route.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Mai 2008, 12:14 
Hors-ligne
Safran
Safran
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Sep 2007, 06:50
Messages: 75
Localisation: Entre Vercors et Brocéliande
Merci Fayn, je suis touchée ...
C'est magnifique ...

Garde toi, ô éphémères ventricules concupiscents, la matière n'a que l'apparat des dernières errances, elle est bien plus sombre qu'il n'y parait. Elle enfermera tes souvenirs de mouvance, dans un algorithme aux relents de métronomes, et te jugulera sans la moindre peine, dans le joug de ses infernales saturnales.
Elle enlèvera la quintessence de ce qui t'offre l'individuelle unité, pour ne faire de tes schémas labyrinthiques, qu'une parodie de rêves, formatés dans le grand Tout. Ne te leurre pas, ami des songes, au delà de nos certitudes établies et affirmées, il existe un ailleurs, suave et mielleux, qui n'obéit à aucune de ces règles. Il prendra la forme d'un aigle, et dispersera tes stances, dans les magnifiques volutes éthérées des derniers doux rêveurs, ceux que nuls n'inféodent, et qui ne se retrouvent pas cernés par les inébranlables quiétudes d'une normalité asservissante et castratrice.
Loin de la grande matrice, il existe un ailleurs, qui n'appartient qu'à toi, et qui t'offre le seul droit auquel tu puisses prétendre : le droit d'être toi !
Au vent libre et serein d'essaimer tes airs subtiles, et la magie des mots qui ourlent les portées noircies, afin de porter les nouvelles, par delà les jougs torturés de nos censeurs écarlates. Chacun à le droit de rêver, car c'est là le propre de l'Homme, passant la main noircie, sur l'écorce râpeuse, des derniers sacerdoces, entends le coeur des âmes, qui hantent ton parcours, déjà muselées dans l'horrible néant, d'un infini balbutiant...
Alors, en mettant des mots sur des maux, tu enfreindras la règle, tu seras en danger, mais tu vivras enfin libre, débarrassé pour toujours, de ce voile de nuit, qui hante notre doux harmonde, jadis plein de vie.
Les mots sont les messagers de nos âmes étiolées, vivre libre, tel est le dernier sacrifice des gardiens du savoir, et des porteurs de rêves.
Merci d'être encore, l'un d'entre eux ...
Mille bises
Gaëlle

_________________
Le rêve est la raison d'un seul
La réalité est la folie de tous


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 2 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron