slagg

Nous sommes actuellement le 24 Nov 2020, 16:45

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 2 sur 2
 [ 18 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2

La Horde du Contrevent


Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Déc 2009, 20:10 
Hors-ligne
Opalin
Opalin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2009, 19:59
Messages: 6
Je n'ai rien à redire au fait que tu trouves que ce roman touche au sublime -et la plupart des personnes avec qui j'ai eu l'occasion de discuter seraient d'accord avec toi ; je n'ai pas la prétention d'être un génie perdu au milieu de la foule ni le sentiment d'être un crétin sur une île déserte : la rencontre entre ce roman et moi ne se fait pas, j'essaie de mettre en mot pourquoi.

(Précaution liminaire qui pourrait se résumer ainsi : je conseillerai volontiers ce roman à un ami, quoique faisant part de mes réserves)

Ceci étant dit je voudrais rebondir sur tes propos.

La Horde du contrevent est un roman polyphonique, il faut donc différencier les différentes voix, et ce ne serait pas possible en l'écrivant comme un rapport de police, oui.
Mais : entre l'écriture d'Alain Damasio et un rapport de police, on peut caser une demi-douzaines d'univers et il resterait de la place dans les coins pour une infinité de nuances. Je voudrais pouvoir lire l'histoire de la horde et de ses membres, mais à chaque paragraphe -et dans le cas de Golgoth, et Caracole, à chaque phrase- l'auteur m'envoie des effets de manches dans la gueule.

Des histoires contées à plusieurs voix, on sait en faire. 2500 ans de théâtre, un bon quintal de romans épistolaires : de la bouse au chef d'oeuvre en passant par la lecture agréable, y a de quoi faire. Dans le lot, mes lectures préférées sont celles qui ne forcent pas le trait.

Oui, on peut extraire une phrase au hasard de la Horde du contrevent et un lecteur attentif aurait de bonnes chances de trouver à quel personnage elle appartient. Mais la plupart des lecteurs ne lisent pas un roman en piochant des phrases au hasard les unes après les autres. Il pourrait être difficile d'attribuer une phrase prise au hasard dans Les liaisons dangereuses à un personnage : quelle importance, puisque dans la continuité de l'oeuvre, chaque personnage raconte son histoire, la vision qu'il a des événements et que c'est précisément ce qui le rend identifiable ? Pas ses effets de manche : son histoire.

L'histoire de la Horde est novatrice, et géniale. A mes yeux, la manière dont elle est racontée ne remplit que la première case.

Fayn le farfadet a écrit:
Evidemment on est loin d'un style concis et ciselé à la scandinave et alors ? :p

Alors c'est bien dommage ! Mais encore une fois, simplicité n'est pas nécessairement concision ^^

_________________
"Life's but a walking shadow, a poor player, that struts and frets his hour upon the stage, and then is heard no more. It is a tale, told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing."

Shakespeare, Macbeth, acte V scène V


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Fév 2010, 19:31 
Hors-ligne
Opalin
Opalin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2010, 21:00
Messages: 8
Ce livre est une montagne de souffle et de vent prise à contre-courant. C'était incroyable de vivre une telle aventure, où l'on souffre avec les différents protagonistes. C'était une magnifique expérience de lecture, et je m'apprête à retrouver Damasio et sa Zone du dehors.

A.C.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2010, 11:49 
Hors-ligne
Ambré
Ambré

Inscription: 05 Avr 2008, 11:24
Messages: 152
La zone du dehors est tout aussi interessant, beaucoup moins onirique, plus du registre SF... avec plus qu'une touche de parti pris engagé, critique de notre monde régis par le tout sécuritaire et par ses normes en filigrane, très bien vu. Si tu l'aimes, je te suggère ensuite les 2 auteurs phares de la SF française de notre temps, Ayerdal l'enragé avec sa "chronique d'un rêve enclavé" ou le cultissime "la bohème et l'ivraie", mais toute son oeuvre est à dévorrer. Catherine dufour la néopunk et son caustique autant que trash "outrage et rebellion"... un régal!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Modérateur: Mathieu G.

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 2 sur 2
 [ 18 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron