slagg

Nous sommes actuellement le 29 Oct 2020, 06:51

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 3 sur 4
 [ 56 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Façon d'écrire


Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Déc 2004, 10:48 
Hors-ligne
Saphirin
Saphirin

Inscription: 31 Août 2004, 09:29
Messages: 35
Localisation: Paris
Malheureusement, il ne s’agit que d’un espoir tenace. Abîme restera-t-elle tapie dans l’obscurité d’un seul et unique roman ? Seul Maître Gaborit peut en répondre. En attendant, je fais mon possible pour préparer son subconscient à cette éventualité. Peut-être, est-il déjà en train d’écrire la suite et garde-t-il jalousement ce secret. Peut-être pas. Qui sait ? Quelqu’un connaîtrait-il un bon espion et pas trop cher ?

_________________
Par un de ces matins gelés où les brumes vaporeuses rampent sous les bosquets, dans la clarté diaphane d'un soleil hivernal je l'ai aperçue, cette fée, aussi belle qu'une ondée, glissant sur les eaux, sans vagues ni remous ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: merci...
MessagePublié: 09 Jan 2008, 03:16 
Hors-ligne
Ambré
Ambré

Inscription: 17 Nov 2007, 21:34
Messages: 127
Localisation: Sur les routes modéhennes
eric a écrit:
Au fait, « un bruit mouillé », ça peut se dire ? Par opposition « au bruit sec » j’entends (là, ma femme trouve que j’ai un humour déplorable).
Eric.


Juste au cas où tu étais sérieux : je crois (fermement) que c'est « un bruit sourd » l'expression ;)

_________________
Le mage des Danseurs - Le sujet.
Chapitre 1 : en ligne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Jan 2008, 11:59 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ

Inscription: 28 Mars 2004, 21:21
Messages: 709
Localisation: Pont-aux-Cendres, Ardegrif, Urguemand
Selon moi, un "bruit mouillé" peut se dire, mais pas en opposition à "bruit sec". "Bruit mouillé" peut faire allusion à un bruit de "succion", comme celui de bottes sortant de l'eau, ou un escargot / monstre baveux qui rampe (je ne sais pas si les traducteurs de Lovecraft n'ont pas employé cette expression, d'ailleurs, à vérifier).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Jan 2008, 12:10 
Hors-ligne
Safran
Safran
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Juil 2007, 11:59
Messages: 51
Localisation: Aux pieds des Monts drakoniens
Chez Lovecraft, le mot succion revient souvent, avec variations d'adjectifs : par exemple sur "Un bruit de succion" ça donne: "Un bruit de succion horrible, indicible, infernal, inaudible, etc..". J'avoue que je n'ai jamais entendu parler d'un "bruit mouillé"..

Mais après tout la langue française est vivante et on peut en faire (PLUS OU MOINS) ce qu'on en veut.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Jan 2008, 23:12 
Hors-ligne
Ambré
Ambré

Inscription: 17 Nov 2007, 21:34
Messages: 127
Localisation: Sur les routes modéhennes
Je peux m'étendre dans les « moins » ?

C'est quoi ça ?

Living-room ; After-shave ; Mr (écrit sans point, ce qui est une faute en grammaire anglaise et française) ; Mrs (pareil comme Mr) ; Flashes (est une terminaison anglaise) (en parlant de flashs d'appareils photo) ; Parking ; « trou de vers » (Wormhole en anglais, ça a plein d'équivalent français : trou noir, vortex, tunnel temporel...) ; Side-car ; Stop ; pop music...

Dans l'espace de 2 traductions (ok, c'est de la même maison d'édition, et du même traducteur, mais c'est un hasard et je suis sûr que c'est pas les seuls qui font ça...).

Mais c'est quoi cette... « job »... de merde ? Il est supposé traduire, nom de Dieu O.O

P.S.: Je crois que je suis encore dans le sujet, na ? Alors, un coup partit, vous autres, vous en pensez quoi ?

_________________
Le mage des Danseurs - Le sujet.
Chapitre 1 : en ligne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Jan 2008, 23:41 
Hors-ligne
Safran
Safran
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mars 2007, 14:13
Messages: 90
Localisation: Bruxelles
Je travaille, en ce moment, beaucoup sur Lovecraft mais je ne me souviens pas de "bruit mouillé".
Mais c'est intéressant comme expression.

_________________
"Hé bien ! Filles d'enfer, vos mains sont-elles prêtes ?
Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
A qui destinez-vous l'appareil qui vous suit ?"
Andromaque V,5, Racine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Mai 2008, 20:17 
Hors-ligne
Saphirin
Saphirin

Inscription: 26 Déc 2004, 13:54
Messages: 33
Localisation: Strasbourg
Ce topic est vraiment très intéressant
Je suis content d'avoir à nouveau le net
Je suis aussi en pleine ecriture de mon premier roman et tous ces conseils vont bien m'aider je pense.

Merci Mathieu et à tous les posteurs !!!

_________________
www.chuul.net - L'actualité des musiques Rock, Metal et Gothique sur le Grand Est


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Mai 2009, 19:45 
Hors-ligne
Safran
Safran

Inscription: 19 Avr 2009, 12:27
Messages: 69
Localisation: Carcassonne
juste un petit message pour venir chercher un peu d'espoir, vu qu'ici pas mal écrive :)

je viens de soumettre un de mes textes à correction, et de m'apercevoir que j'avais laissé des fautes de grammaire, de conjugaison, bref des fautes partout ! sans compter les maladresses de récits, de changements de points de vue.. enfin, je m'en suis aperçue car on me les a montré ceci dit
le pire, c'est que j'ai l'impression que cela ne s'arrange pas avec le temps... alors, c'est irrémédiable? comment récupères t'on un français correct, une juste concordance des temps, les règles essentielles de grammaire alors qu'on pratique des faussetés depuis des années et que notre maitrise du français est intuitive? cela se rattrape?

dites moi oui.. qu'avec du travail on y arrive :)
petit coup de désespoir la en pensant au chantier de mon texte à reprendre.. un peu honte aussi de toutes mes fautes soumises à d'autres yeux que les miens qui ne les ont pas vu...
:(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Mai 2009, 20:00 
Hors-ligne
Safran
Safran
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Nov 2007, 19:59
Messages: 77
Localisation: Entre deux pintes de bière
La maladie est grave, elle nécessite un remède cheval qui tuerai un éléphant !

Non, plus sérieusement les solutions sont simples :

1 - Lire, beaucoup (de préférence de la bonne littérature, éviter les journalistes qui pour 90% croient savoir écrire mais tombent le grand-guignolesque narratif/formules de style alambiqués et tordues)
2 - Lire encore, avec attention, car la quantité ne suffit pas, encore faut-il boire les mots, s'y abreuver, découvrir les formes narratives.
3 - Ecrire, un peu tous les jours ou au moins toutes les semaines, ne serait-ce que pour se faire la main.
4 - Se remettre en question, sans-cesse, chercher ses tics littéraires, chasser les mauvaises habitudes, ne pas confondre style et tentatives de tournures voulant faire "style". Ecrire simple est parfois la solution.
5 - Ne pas hésiter, en cours d'écriture à se replonger dans ses vieilles leçons de grammaires dès qu'un doute apparait.


Pour faire écho, je renvoie vers cette page, avec pas mal d'infos intéressantes pour ceux qui souhaitent écrire, avec notamment les 4 aspects d'une "histoire".

_________________
L'important, c'est de savoir croquer sous l'air des muses.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Mai 2009, 20:11 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2006, 16:08
Messages: 961
Alors je peux témoigner :

J'écrivais comme un pied (niveau orthographe surtout mais aussi parfois en grammaire). Lorsque je lis mes premiers textes que j'avais écrit alors que j'étais à l'université (honte sur moi maintenant que j'y pense, être en lettre et ne pas savoir écrire...), j'ai simplement envie de me suicidé : le nombre de fautes est simplement affligeant. Je les avais resortis dernièrement pour les publier sur mon blog et j'ai passé beaucoup de temps pour les corriger. C'était tellement horrible que je me suis contenté de corriger que celles qui étaient les plus flagrantes (et affligeantes).

Maintenant, je me plais à me dire que j'ai progressé (même si je ne suis pas encore totalement au top). La preuve, c'est que je me rends maintenant compte de mon niveau exécrable de l'époque. Je me rends également compte que mes textes pour le Souffre-Jour demandent à présent moins de correction que mes premiers textes.

Comment j'ai fait ? Pas grand chose. J'ai beaucoup écrit, pour l'université principalement, pour le JdR et je me suis toujours efforcé d'écrire le mieux possible sur les forums que je fréquente. J'ai lu également : ayant une mémoire visuelle, ça m'a beaucoup aidé mais ça m'a aussi appris les tournures de phrases correctes.

Concernant la grammaire proprement dite, j'ai toujours eu une bonne base (je remercie au passage mon prof de français à l'école secondaire) et j'ai toujours compris les erreurs grammaticales que je faisais.
Ces bases sont utiles pour bien progresser car on apprend plus de nos erreurs lorsqu'on les comprend.
Les règles de grammaire s'apprennent facilement et il existe des petits ouvrages très bien fait pour les réviser.

Donc ton cas n'est pas perdu... loin de là.

Il ne faut également pas te décourager car il est normal de faire des fautes dans un texte. Quand on a la tête dans le guidon et que l'on connais le texte comme si on l'avait fait (en fait, on l'a fait :D ), on a du mal à voir ses propres erreurs. Vient s'ajouter, toutes les modifications, ajouts, suppressions et autres améliorations que l'on opère lors de l'écriture. Ces dernières créent des erreurs (qui n'a jamais modifié un mot pour un synonyme et a oublié de modifier l'accord de l'adjectif qui va avec ?).

Courage Lila, il faut garder patience.

_________________
[url=http://noneneprod.com/]Nonène prod, les créations et les réflexions d'un auteur qui se professionnalise.[/url]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Mai 2009, 13:38 
Hors-ligne
Saphirin
Saphirin

Inscription: 05 Avr 2007, 09:21
Messages: 32
Globalement, je pense qu'il faut que l'on te signale tes fautes sans te proposer la correction, en te laissant chercher ce qui ne va pas...

Personnellement j'ai le même genre de problème (mais je n'écrit pas de texte littéraire ;) ), et, au boulot, on relit mes mails avant envoi histoire de me signaler les fautes... A l'usure j'en fait de moins en moins.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Mai 2009, 17:40 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2006, 00:10
Messages: 177
Je rejoins Tibéon sur ses réponses : beaucoup lire du bon roman mais aussi écrire abondamment en s'auto-corrigeant autant que possible. S'efforcer de ne jamais abréger dans les mails ou les textos ; écrire mieux passe aussi par écrire bien dans tout ce qu'on écrit.

Personnellement je tiens un blog depuis bientôt 5 ans et pendant 3 ans j'ai écrit tous les jours quasiment des petits récits ou mes réflexions. Ca présente un double avantage : la critique des lecteurs et une motivation à écrire très régulièrement.

Courage ! C'est en écrivant qu'on devient forgeron !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Mai 2009, 18:28 
Hors-ligne
Auteur SJ
Auteur SJ

Inscription: 28 Mars 2004, 21:21
Messages: 709
Localisation: Pont-aux-Cendres, Ardegrif, Urguemand
Songe a écrit:
Courage ! C'est en écrivant qu'on devient forgeron !


Je connais plusieurs forgerons qui ne savent pas écrire pourtant... Tu t'es pas trompé là ? :)

Lire est un prérequis absolu, oui, et pas lire en travers selon moi. Je suis un lecteur lent, volontairement : toujours chercher à comprendre pourquoi on a dit les choses ainsi, pourquoi l'auteur a utilisé telle construction ou tel temps, ou le regard de tel personnage. C'est passionnant, et ça fait progresser.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Mai 2009, 23:30 
Hors-ligne
Safran
Safran

Inscription: 19 Avr 2009, 12:27
Messages: 69
Localisation: Carcassonne
merci pour tout vos conseils !
j'en prends note. Je lis énormément ce qui m'a permis de ne pas faire de fautes de vocabulaire et d'orthographe, par contre la grammaire.. je m'attache donc à lire plus lentement, afin de mieux saisir la façon d'écrire des auteurs, sans tout décortiquer non plus, il ne s'agit pas de se gâcher la lecture ;)
quant aux 5 conseils de Tibeon, ils sont tous appliqués à l'heure actuelle :) maintenant je prends patience, j'ai toujours aimé le gout de l'effort, ça ne me fait pas peur.. par contre je ne suis pas patiente ! heureusement beaucoup de correcteurs m'aident ce qui me permet de mieux saisir comment on construit un texte, les changements de point de vue, les concordances, le fait de s'imaginer la scène pour éviter les contre-sens.. et ca fait du bien !
merci encore :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Fév 2010, 23:20 
Hors-ligne
Opalin
Opalin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2010, 21:00
Messages: 8
Quelqu'un pourrait-il m'aider quant à la magie ?

Dois-je poser la question ici, ou ailleurs ? Merci de vos réponses...

A.C.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Modérateur: Mathieu G.

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 3 sur 4
 [ 56 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron