Mathieu Gaborit à Toulouse !
Le 17 novembre 2001, Mathieu débarquait à Toulouse, gare Matabiau. Quelques fans prévoyant avaient déjà investi la place, les flashs éblouissaient la vedette qui sut avec aisance fuir l'attroupement et filer à l'anglaise. Il n'eut malheureusement pas le temps de souffler longtemps, la scéance de dédicace étant prévue pour quelques dizaines de minutes plus tard, à la libraire Bédéciné, près de la place du Capitole.

Une foule de lecteurs attendaient déjà. Mathieu se coula rapidement derrière une table pour signer les premières dédicaces, répondre aux questions... la horde de groupies hurlantes étant contenue avec diffculté par votre serviteur et Flaoua qui avait débarqué avec Mathieu, l'accompagnant dans son exil au confins des terres du sud (oui Mathieu, Toulouse est bien au sud de Paris ;oP ).

La photo ci-dessus vous le montre attelé à l'ouvrage, les fidèles patientant calmement sous le regard vindicatif de quelques battes de base-ball, alors qu'un fan enthousiaste brandissait l'Irrésistible livre de base d'Agone (si si ! c'est marqué !).

L'après-midi s'est ensuite écoulée assez calmement, nos vigiles ayant réussi à récupérer des mains d'un fan collectionneur la chaussette droite de Mathieu. Signatures et dédicaces, des litres de café, des questions, et tout ça... Vous ne verrez malheureusement pas les photos de Flaoua présentant gracieusement Mathieu telle une potiche professionnelle, mon appareil photo m'ayant trop souvent trahi. A votre gauche vous verrez encore le fer de lance de la fantasy française en action, entouré de ses lecteurs et lectrices.

Rien de plus à raconter de plus sur cette après-midi, sinon l'horrible trahison de mon minidisc qui me lâcha alors que je m'apprêtais à bombarder Mathieu d'un feu roulant de questions dont vous auriez eu ici le compte-rendu. Tant pis, ce n'est que partie remise... L'après-midi s'est achevée calmement, et nous avons quitté Bédéciné pour l'arrière salle d'un bar à bière, pour attendre tranquillement la retardataire du festin qui s'annonçait. Là encore la célébrité de Mathieu ne nous permit pas de siroter en paix, un inconnu insistant et vacillant venant régulièrement proposer de boire à sa santé... Les aléas de la gloire, je suppose ?

Fin de la journée dans un restaurant toulousain, pour déguster les spécialités du sud ouest dans une cave de briques voûtée, en compagnie de Mathieu bien sur, mais également de Fleur, Evelyne, Anne-Cécile, Kox, Kathy et son acolyte de Bédécine, ainsi que moi-même. Un repas passionant que les lâcheurs de la ML Agone n'auraient pas du manquer... tant pis pour eux !

En tout cas mille mercis à Mathieu et à Fleur, à Kathy et à toute l'équipe de Bédéciné qui nous a très agréablement accueilli, ainsi qu'à tous ceux qui sont venus passer un moment avec nous ce jour là...
 
Thabanne

 
 
 
 
 
 



PS : pour l'instant je n'ai eu qu'un seul commentaire écrit de Mathieu sur ces photos... Je vous le livre, brut et sans fioriture : "sympa les photos... même si je ressemble à un gnoll vérolé en cure de désintox !#@! "
 
draconien.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite