Cycle Abyme
Index de l'article
Cycle Abyme
Personnages
Une version à l autre
 

 


De la première à la deuxième version d'Abyme

" Abyme - édition définitive revue par l'auteur " : ainsi commence ce volume attendu avec un mélange de méfiance et d'impatience par les " habitués ".

Là où les Chroniques des Crépusculaires ont su conquérir leur public par leur originalité et par le souffle épique qui porte Agone de Rochronde, Abyme, plus discrètement, offrait une cité tentaculaire et baroque, un polar mâtiné de fantasy qui oscillait entre enquête et magie, enfant bâtard d'un privé - avec son bourbon, son flingue et son borsalino - et d'une enchanteresse - avec ses élixirs, son épée et sa cape vert émeraude.

Un drôle de cocktail qui a su charmer ceux qui, lassés du voyage du héros, de son initiation et de la grande aventure sur les routes du royaume, cherchaient le roman qui saurait enchanter leur imaginaire.

Pour beaucoup, moi y compris, la révision d'Abyme ne se justifiait pas. Autant les Chroniques des Crépusculaires souffraient indubitablement d'une fin hâtive, autant Abyme semblait achevé. Peut-être un peu maladroit par endroit - ne s'agit-il pas d'un second roman ? - mais néanmoins achevé. D'autant que la nouvelle version des Chroniques des Crépusculaires, objectivement meilleure que les précédentes, n'avait pourtant pas particulièrement enflammé mon imaginaire : meilleure peut-être, et alors ? La précédente me suffisait…

D'où cette méfiance mêlée d'impatience que j'évoquais en préambule.

Autant vous le dire, je suis revenu sur mon idée première. Je n'attendais finalement pas grand chose de cette " édition définitive revue par l'auteur ". Et Mathieu Gaborit a su me surprendre.

Dès les premières pages, le ton a changé. Maspalio n'est plus le même. Ou plutôt, il est plus le même. Plus lui-même. Des tournures de phrases, des petits évènements viennent se rajouter, s'entremêler et enrichir notre farfadet, lui créer le passé et l'émotion qui, on s'en rend compte après coup, lui faisaient parfois défaut : on savait quel était son caractère, sa façon de penser et de ressentir Abyme. Maintenant on les comprend, on les ressent.

Puis les surprises s'accumulent. Les évènements, inexorablement, s'altèrent. La visite au moulin prend une autre tournure, le démon invoqué pour filer le passeur aussi.

Les fils des intrigues se croisent et se décroisent toujours avec le même rythme et la même passion. Ce sont elles, ces intrigues superposées, qui font la richesse d'Abyme, dans l'ancienne version comme dans celle-ci. Leur dénouement ne satisfaisait pas l'auteur. Cette révision est donc pour lui l'occasion de le revoir intégralement, et c'est sans doute ici que se trouve la partie la plus visible de ce travail.

Pour les rôlistes qui ont vécu les aventures de leur personnage dans Abyme, le jeu de rôle publié par Multisim, une telle révision comportant en outre le risque de voir le créateur originel renier le travail de ceux qui lui ont succédé. Au contraire, Mathieu Gaborit a su s'appuyer sur leur travail, et le roman comporte un grand nombre de clins d'œil - invisibles pour le profane - qui rappelleront nombre de souvenirs à ceux qui ont arpenté les rues de la Cité des Ombres dans leurs aventures ludiques.

Vous l'aurez compris, cette nouvelle version m'a donc complètement conquis, à ma grande surprise d'ailleurs. Abyme et Maspalio gagnent énormément dans ce travail, le lecteur aussi.

Si vous avez aimé la première version du roman, je ne peux que vous recommander de vous procurer celle-ci. Là où, personnellement, je n'ai pas trouvé la troisième version des Chroniques des Crépusculaires indispensable (en ayant lu la deuxième), je recommande haut et fort l'investissement minime que représente cette édition de poche d'Abyme."

Thabanne


Pour en savoir plus, lisez les entretiens avec Mathieu Gaborit et Benoît Cousin au sujet de cette réédition.

 

Abyme (3ème édition)
Abyme
Troisième édition, deuxième version

 



 
draconien.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite