La Faille de Kaïber
Index de l'article
La Faille de Kaïber
Personnage
En conclusion

 

Un passage :


Kaïber.

Dans la nuit, la forteresse ressemblait à une constellation. Torches et braseros scintillaient comme une myriade d’étoiles et esquissaient, en pointillé, son tracé cyclopéen. Il y avait, aux premières lignes, le castel du Lion, un fort bâti au centre de la passe et adossé à l’immense murraille qu’on appelait la Grise. Cette dernière barrait le défilé d’un bout à l’autre et se prolongeait, en hauteur, sur les contreforts des montagnes pour dominer le castel.

[…]

Les cheveux au vent, le corps transi par un froid mordant,Sydentendait la rumeur qui montait du gouffre, ce bruit sourd et lancinant avec lequel chaque guerrier apprenait à vivre. Le martèlement des forges de Kaïber ne cessait jamais et faisait battre le cœur de la forteresse.
Le dragon amorça sa descente et glissa vers la Porte des Justes.

La Faille de Kaïber pp. 45-46



En conclusion :

La Faille de Kaïber ne mérite pas sa très mauvaise réputation. Certes, c’est sans doute le moins bon des romans de Mathieu Gaborit. Certes, le roman s’adresse au fan de Confrontation, même si une méconnaissance totale de l’univers – c’est mon cas – n’est pas du tout rédhibitoire. Mais quand même ! Il n’y a pas de quoi fouetter un Danseur et la lecture reste agréable. Un bon moment de détente, pour les fans et les curieux."

 

Thabanne 



 
mino.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite