La Faille de Kaïber
Index de l'article
La Faille de Kaïber
Personnage
En conclusion

 

Personnage :

Syd

Le héros de la Faille de Kaïber est l’argument du roman et du coffret qui contient sa figurine. La rancœur, la froideur, le refus de toute émotion positive marquent ce personnage et conditionnent toutes ses interactions avec les nombreux « seconds couteaux » du roman. Entre sa haine pour son père, l’amour pour sa mère, la culpabilité qui le ronge et son mépris souverain pour tous les autres, le personnage est pour le moins peu attachant… à moins que la bataille de Kaïber ne lui offre une possibilté d’évolution qu’il s’interdit pourtant ?


Ce que j’en pense :

La Faille de Kaïber est un roman promotionnel vendu avec une figurine du héros dans un coffret pour le jeu de batailles Confrontation. L’aspect « commande » du roman était donc déjà assez décourageant, mais le très mauvais accueil des fans du jeu – il semble que beaucoup aient été déçu par l’utilisation faite par l’auteur de leur univers – faisait craindre le pire. C’est donc avec peu d’espoir que j’abordais la lecture de la Faille de Kaïber.

Je suppose que c’était le meilleur moyen d’avoir une bonne surprise. Le roman se lit vite, très vite, le style est simple et précis et l’on retrouve sans aucune erreur possible la patte de Mathieu Gaborit dans ce qui aurait pu être une histoire pré-formatée. La Faille de Kaïber est le récit d’une double bataille. Celle des morts-vivants qui assaillent le dernier rempart du monde libre – les amateurs de Gemmel retrouveront les ingrédient de Légende là-dedans : de morceaux de bravoure en héroïsme stupide, d’infâmes complots en rivalités intestines, le tout saupoudré d’adéquates révélations, la recette est classique, et elle fonctionne. La bataille militaire se superpose aux combats intérieurs qui agitent le héros, physiquement situé à la frontière entre la tradition elfique et de dangereuses expériences liées à la mort, et déchiré entre son refus et son envie de renouer avec son héritage…

Rien de très original, donc, mais ça marche et si ce n’est pas aussi efficace que Légende, un modèle en termes de récit de bataille, la Faille de Kaïber se laisse très bien lire.

Les fans de Mathieu Gaborit se prendront à un autre jeu, celui des clins d’œil et des idées décalées et surprenantes qui fourmillent dans son œuvre. De la Nécrose au anti-héros agonien, ça fait plaisir quand on pouvait craindre un étouffement complet sous la richesse d’un univers créé par d’autres…

 



 
nain.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite