Extraits des Archives de l'ordre des Pélerins
Index de l'article
Extraits des Archives de l'ordre des Pélerins
2ème entretien
3ème entretien
 
 
 
 
Extrait - deuxième entretien

(…)
Losh : - Vous me parliez de la nature du bois…
Dominicci : - Oui. C'est bien connu que les druides noirs, y z'étendent leur influence comme ça. Y portent un nom, là-bas : les Malandreux. Vous savez c'que c'est qu'une malandre ?
- Non.
- La partie pourrie du bois. Alors, voyez, y prennent c'nom là pour bien faire comprendre qu'y a un vrai métier derrière. Tout le bois arraché, coupé, élagué par ces satanés Malandreux dans leurs forêts maudites, y s'insinue comme du poison chez nos ébénistes, dans les charpentes, les coques des navires, les charrues et même les instruments d'nos troubadours ! Partout, j'vous dis, et faut être des leurs pour voir l'poison. Faut pas s'étonner qu'y aient des navires qui disparaissent, des maisons avec des fantômes.. Tout ce bois mort et pourri, y l'enchante, y l'ensorcèle et comme ça, la Basilice, elle s'étend, elle s'étend sans qu'personne le sache.
- Tout le monde sait cela, Dominicci.
- Croyez pas ça. Y'a que la magie de la Grif' qui vous protège. Faut savoir griffer le bois pour qu'y perde son pouvoir. Sans ça, vous allez voir de drôle de choses et pis, vous allez finir par y croire, par vous laisser ensorceler.
- Vous avez griffé le sol de votre cellule pour cette raison ?
- Oui.
- Vous avez peur qu'ils vous retrouvent ?
- Non, j'ai peur de vouloir les rejoindre…Ce pays vous marque comme du bétail. Après, y'a pas moyen de l'oublier et sans les moines, j'serais déjà reparti.
- Je veux revenir aux Malandreux. Avez-vous une idée précise de la magie qu'ils exercent ? Beaucoup prétendent qu'il s'agit d'une magie du rêve, semblable à celle des Draguéens.
- Y z'ont raison. Les Malandreux, y disent qu'on peut lire les rêves d'un arbre dans ses lignes de vie. Suffit de couper le tronc, de lire les rêves et d'les conserver.
- Les conserver ?
- Faudrait parler de pétrification, rapport au pouvoir d'un Basilice. Les Malandreux, y changent les rêves en pierre, si vous voyez c'que je veux dire.
- Pas du tout.
- C'sont pas seulement des mages-bûcherons. Y sont aussi sculpteurs des rêves. Y se glissent dans votre esprit quand vous dormez et y vous pétrifient un rêve, p'têt' même un cauchemar. Après, vous êtes plus le même, vous êtes fou.
- Quel est le rapport avec les arbres ?
- Y savent déchiffrer les rêves d'un arbre. Et là-bas, les arbres rêvent souvent de la mort… Suffit pour eux de le pétrifier… C'est comme ça qu'leurs planches, elles sont ensorcelées…
(…)

Conclusions du deuxième entretien :

Les soupçons que nous nourrissons depuis longtemps à l'égard de ces sculpteurs du rêve se confirment. Les druides noirs savent pétrifier le rêve et le tailler à leur convenance. J'ignore, en revanche, si nous devons attacher un quelconque crédit au fait qu'ils soient capables de sculpter les rêves des arbres. Si l'on se réfère au temps des Origines, les Malandreux seraient ni plus ni moins en mesure de sculpter les cauchemars des Basilices des Origines. Cette hypothèse me semble vraisemblable. Elle expliquerait pourquoi des équipages entiers ont cédé à des hallucinations collectives ou que de grandes bâtisses en bois soient considérées comme hantées depuis près d'un siècle. J'attire votre attention sur le danger que peut représenter le voyage par la Foudre si certains de nos Eclairs venaient à frapper un de ses arbres. Se peut-il que les rêves s'engouffrent dans l'esprit de nos Pèlerins et peut-être même dans ceux des voyageurs ?
 
 
 
ogresse.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite