Terres Veuves

 

Terres veuves Capitale : Estezia
Monnaie : la perle (= 10 pièces d’or)

  Avec les Marches modéhennes, la République mercenaire et l’Empire de Keshe, les Terres veuves, faisaient autrefois partie du plus puissant royaume des temps anciens : l’empire de Moden’Hen. A la suite des guerres qui déchirèrent Moden’Hen et précipitèrent sa chute, les méduses se réfugièrent au sud-est de l’empire et profitèrent du chaos pour s’organiser. Au fil des siècles, elles chassèrent les derniers humains du pouvoir et finirent par fonder le seul royaume de l’Harmonde à être dirigé par des saisonins : les Terres veuves.
La sévère société carme (terme désignant la culture des méduses) est très hiérarchisée et toute méduse ignorant ses lois et ses codes est automatiquement désignée comme renégate et pourchassée.

Le royaume est divisé en domaines appelés Maisons (souvent constitués des terres regroupées autour d’un manoir) que dirigent les mères. Celles-ci rendent compte au conseil matriarcal, composé des plus anciennes mères, qui rendent compte à leur tour à la reine en place (il s’agit aujourd’hui, en 1450, de la jeune Sénéca).

Les classes sociales se divisent ensuite entre les jeunes méduses (choyées et éduquées dans des écoles d’éducation carme), les professeurs (méduses destinées à devenir des mères et chargée d’élever les plus jeunes), les chimériennes (fabriquant des drogues dont les Terres veuves font commerce), les empoisonneuses (fabriquant des plus puissants poisons de l’Harmonde mais également des antidotes, elles font office de médecins), les anciennes (de vieilles méduses travaillant dans les Tours noires afin d’étudier les secrets du Décan, tenter de retrouver le don perdu de pétrification, pratiquer des expériences ou approfondir la magie), les artistes (très appréciés par les méduses qui se font souvent mécènes), les artisans (la plupart humains), les paysans (également humains) et les esclaves (pour la plupart humains mais souvent originaires de pays étrangers), qui constituent le ciment de la société carme. Les rares médusins mâles à ne pas avoir été tués à la naissance sont également associés au rang d’esclave.

Les Terres veuves sont un royaume aux nombreux vestiges, marqué par la trace des temps anciens, où la magie est un phénomène fréquent. De nombreuses cités fabuleuses à l’architecture baroque occupent le pays et abritent les plus grands musées et les plus grandes collections d’art de l’Harmonde.

Le climat y est méridional avec des printemps doux, des étés chauds, des hivers et des automnes cléments. Si le nord, à la frontière de Keshe, est une région plutôt rocailleuse, des forêts, des collines et des vallées fertiles composent le reste du pays. Le royaume abrite nombre de créatures étranges, parfois échappées d’expériences ratées dans les Tours noires, ainsi que des curiosités de la nature telles que les vignes de lumière, donnant un célèbre vin lumineux. La persistance des arts a également attiré quelques Génies fondateurs (cf. plus loin : Génies et sanctuaires ) et a donné naissance aux galériandes, d’étranges caravanes d’artistes (parfois inspirés) ayant pour vocation de sillonner le pays et de mélanger leurs pratiques artistiques.


 
geant.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite