Keshe
 
Empire de Keshe Capitale : Aucune
Monnaie : le dirhem (= 5 pièces d’or), la bribe (1 pièce d’or = 11 bribes)
 
Avec les Marches modéhennes, la République mercenaire et les Terres veuves, l’Empire de Keshe faisait autrefois partie du plus puissant royaume des temps anciens : l’empire de Moden’Hen. Ses terres étaient boisées et fertiles et l’empire prospérait vers un futur serein. Son existence prit fin avec l’avènement du  feu des origines, un incendie colossal qui embrasa les forêts luxuriantes de Moden’Hen et dont l’origine est attribuée par les légendes saisonines à un satyre qui provoqua la colère de la Dame de l’Eté, alors qu’il tentait de la séduire en l’ayant confondue avec la Dame du Printemps. Il en résulta un immense désert qui devint l’empire de Keshe actuel.
 
 

Aujourd’hui, ce royaume est une étendue désolée de sable parsemée de rares oasis, entourée par les monts Drakoniens et donnant sur la mer Ecarlate. Le jour, la chaleur y est torride et les vents brûlants. La nuit, les températures avoisinent les 0°.
 
Au milieu des dunes se trouvent parfois des ribats, des points fortifiés bâtis autour d’un oasis, dont certains abritent de véritables petites villes ou des caravansérails.
Si le Keshite est un redoutable guerrier du désert réputé pour son sens de l’hospitalité, son respect de la vie, de l’eau et la valeur qu’il accorde aux chevaux, il est avant tout un marchand et ses caravanes sillonnent l’Harmonde pour faire du commerce et exporter des produits de toutes provenances. C’est pourquoi la langue keshite (la langue des marchands) est la langue utilisée par tous les peuples de l’Harmonde pour communiquer entre eux.
 
La société patriarcale keshite est divisée en de nombreuses tribus, souvent nomades, dirigées par le sayed. La plus puissante et célèbre d’entre elles est la tribu des Madjids. Valeureux cavaliers sillonnant le désert toute l’année, les guerriers Madjids sont consultés par les sages des autres tribus lorsqu’une décision est trop difficile à prendre dans un campement. Ceux-ci donnent alors un conseil qui fait souvent figure de loi que la tribu applique. Les Mountaquims sont ennemis héréditaires des Madjids et sont réfugiés dans les monts Drakoniens. Ils vivent de pillages et des alliances temporaires qu’ils passent avec les autres tribus, et sont considérés par les Madjids comme des envieux et des lâches. Il existe de nombreuses autres tribus mineures dans le désert de Keshe, comme les Latifas (tribu de femmes guerrières) ou les Nazir (cf. l’aide de jeu du même nom, disponible sur le présent site). Selon les clans, l’emprise est plus ou moins acceptée et le pays ne compte que peu d’académies du Cryptogramme magicien, retranchées dans des ribats.
 
Les dangereux sables de Keshe renferment de nombreux secrets des temps passés, tels que les ruines de cités oubliées, des tombeaux antiques, ou même la mythique vallée des poètes, lieu vert et fertile où vivraient les incarnations de nombreux personnages de contes et de fictions écrites il y a longtemps. Peuple particulièrement amateur de poésie, les Keshites cherchent cette vallée depuis toujours, sans jamais être parvenus à la trouver.

 
meduse.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite