Nains
 
Le décan des nains vit le jour grâce à la soif de connaissances de la Dame de l’Hiver. La légende prétend que, constatant le refus des Muses à lui livrer la clef du fonctionnement de toutes choses sur l’Harmonde, la Dame de l’Hiver rit d’être renvoyée à sa propre prétention. Son rire imprégna les roches et les métaux de la grotte où elle se trouvait, ce qui les emporta dans un maelström enchanté. Quand son rire se dissipa, elle découvrit trois creusets que la tempête rocheuse avait laissée derrière elle. Le premier était d’or, le second de granit et le troisième d’airain. Au fond de chacun se trouvaient deux petits éclats de ces mêmes matières. Elle s’en servit pour sculpter et donner vie aux six premiers nains du décan, un mâle et une femelle pour chaque creuset. De l’or naquirent Odastre et sa femme Kartarigne qui fondèrent la dynastie des rois nains, les Odastrides. Du granit naquirent Konterclan et sa femme Higda qui donnèrent naissance à la famille des Konteclercs. Ceux-ci érigèrent les fondements de l’artisanat nain. De l’airain naquit Halberk et sa femme Lardemigne qui fondèrent la lignée des guerriers nains, les Halberkins.
 
 
 
La Dame de l’Hiver leur confia alors une mission : comprendre et étudier le fonctionnement et les affinités de l’Harmonde pour lui en révéler les secrets. Les nains appelèrent cette quête éternelle le Pacte de sapience. En échange de leur dévouement, leur Dame leur offrit trois autres dynasties : les Karneggs issus de l’argent, devinrent les marchands du décan ; les Cornelanes issus de l’argile, fondèrent les dynasties de brasseurs et de vignerons ; les Skalderiggs issus du diamant, donnèrent naissance à des lignées d’artistes de talent. Elle dota ses enfants d’une sensibilité particulière qui leur permettrait de comprendre le fonctionnement des montagnes, des rivières, des vallées… ainsi que leur lien, leur dépendance et la cohérence de leur écosystème. Ce don, qui leur permettait de transcender les formes géométriques, fut baptisé le jugement de la ligne. Ainsi, la Dame créa le peuple des nains selon une répartition des tâches rigoureuse et pragmatique, à tel point que jamais un nain issu d’une branche spécifique ne put pratiquer l’activité d’une autre branche. Elle espérait de la sorte pouvoir permettre à ses enfants de construire une société solide et durable.
 
 
 
Les nains fondèrent un royaume montagnard mais, leur isolement les freinant dans leur recherche de savoir, ils se décidèrent à le quitter quelques siècles plus tard pour se répartir sur l’Harmonde. Cet événement est connu sous le nom de « Grand Exode ». Leur savoir en fut vite récompensé et le jugement de la ligne devint un moyen de sublimer les formes naturelles plus qu’un simple outil de compréhension. Les nains se firent architectes de la nature : sculpteurs de montagnes, édificateurs de dolmens placés de façon à mettre en valeur leur environnement… toujours dans une recherche esthétique et symbolique de plus en plus poussée.
Quand la guerre des Décans débuta, une partie de leur peuple se joignit aux combats alors que l’autre poursuivit le Pacte de sapience jusqu’à ce qu’une découverte extraordinaire voit le jour. Grâce à l’étude des formes et des lignes, les nains déduirent qu’il devait exister sous l’Harmonde un autre monde. Peut-être encore plus riche et plus beau que celui-ci, qui sait ? Sans le savoir encore, ils venaient de découvrir les Abysses. La rumeur se propagea vite et les nains quittèrent alors les champs de bataille pour mettre à jour leur nouvelle découverte. Seuls les Odastrides et une minorité de nains de chaque famille restèrent à se battre, fidèles à leur Dame. Privés du soutien de leurs frères, tous les descendants des Odastrides moururent sous les coups de leurs ennemis. C’est ainsi que prit fin l’existence du royaume des nains : sans rois pour les gouverner, leur civilisation périclita.
 
 
 
Quand la guerre des Décans prit fin, les nains creusaient encore et Janus qui rendait ses Sentences, décida de les punir pour leur trahison. Il brida le jugement de la Ligne qui les avait poussés à trop vouloir en savoir et à abandonner leurs pairs sur les champs de bataille. Ils ne pourraient maintenant plus qu’appliquer leur don à une architecture de bâtiment ou à un simple objet. Le peuple nain pleura longtemps la perte de ses rois et la pleure encore. Il est dit cependant qu’un descendant caché des Odastrides se lèvera un jour pour réunifier les lignées sous la bannière d’un seul royaume…
 
 
 
La période qui suivit la guerre des Décans fut baptisée Kœnkloenigg. C’est à ce moment-là que les nains apprirent l’architecture ésotérique, permettant les constructions les plus folles, et qu’ils se mêlèrent aux sociétés humaines en fondant l’Equerre. L’Equerre est une organisation mondiale d’entraide entre nains, visant à bâtir palais et maisons, digues, ponts, routes, villes, tours, cathédrales, horloges, carillons… En somme, tout ce qu’un nain pourra imaginer et faire tenir debout. L’Equerre est aujourd’hui devenue immensément riche et a construit énormément de structures sur l’Harmonde. La qualité de son travail reste inégalée et fait la fierté du décan.
 
 
 
Si « fierté » est un mot qui définit bien les nains, secret, travail, clan, famille, logique, franchise, respect de la parole donnée et respect des ancêtres en sont d’autres. En dehors de leur passion du travail, les nains apprécient l’alcool et la bonne chair, ce qui justifie souvent chez eux une tendance à l’embonpoint.
Outre le soutien de ses semblables, son jugement de la ligne, sa capacité à fabriquer des machines et à inventer des mécanismes à grande échelle toujours plus complexes, le nain possède une technique de combat particulièrement brutale appelée la Voie franche, qui lui confère une série de bottes secrètes et de manœuvres de combats.
Il existe des naines comme des nains.
 
 
 
 
 
viviane.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite