Minotaures
 
Le décan minotaure est né d’un paradoxe : une alliance avec les intérêts de Noxe. Avant son allégeance au Masque, moment où elle céda sa place à l’Ombre, Noxe fit un vœu : celui de ne jamais laisser ses futurs enfants, les démons, à la merci du maître du Semblant. La Bête, le gardien suprême des Abysses dont les origines restent inconnues, vint donc se présenter à la Dame de l’Eté et lui demanda de lui offrir un décan qui deviendrait gardien des Abysses. Après de nombreuses tractations, elle lui donna neuf enfants, les premiers minotaures. Pour contenir la Ténèbre, elle leur offrit des cornes d’Onyxium, une matière unique renfermant la lumière de l’été. La Bête les ramena avec lui dans les profondeurs de l’Harmonde et leur donna pour femelles les succubes (version abyssale des méduses), suite à une connivence oubliée passée avec le Haut Diable Thazi. Mais le Drame voulut que, à chaque naissance, la mère succube décède, le ventre déchiré par les cornes d’Onyxium du bébé. Une partie des succubes dut donc être réduite en esclavage, seul moyen pour leur faire accepter leur sacrifice et ainsi subvenir à l’avenir du décan minotaure.
 
 

Ce n’est que quand la Dame rappela une partie de ses enfants à la surface, pour la guerre des Décans, que les minotaures découvrirent l’Harmonde et apprirent qu’ils étaient également les fils de l’Eté. Revenus aux Abysses, la rumeur se répandit et certains profitèrent de leur état de gardiens pour prendre la fuite vers l’Harmonde.
Les minotaures de la surface restent rares. Ayant souvent fui l’existence violente des Abysses, ils figurent pour la plupart parmi les plus faibles et malingres de leur décan, bien que leur taille et leur force reste colossale. Un gardien abyssal fait souvent le double de la taille d’un minotaure de l’Harmonde.
 
 

Une fois en surface, le minotaure est souvent dérouté. S’il n’est pas massacré par les humains qui le prennent volontiers pour une engeance démoniaque, il sera peut-être récupéré par d’autres minotaures qui lui apprendront comment s’intégrer aux royaumes de l’Harmonde. Cette organisation mondiale veillant à leur insertion s’appelle la Renégade. Ses dirigeants (un minotaure par royaume) constituent les conseils Cornus et son appelés Grands Cornus. Chacun dispose d’un élève dont il fera son héritier, le P’tites cornes.
 
 

La Renégade est souvent la seule famille que puisse espérer trouver un minotaure en surface. Son origine abyssale et sa silhouette menaçante le vouent à une profonde solitude. De plus, il est pour lui difficile de trouver une femelle sur l’Harmonde et le risque de la voir mourir à la naissance de son fils le plonge souvent dans un dilemme cornélien. Evidemment, les méduses le prennent en horreur, terrorisées de se retrouver dans la position de leurs cousines abyssales. Et si les minotaures crurent un temps pouvoir trouver chez les ogresses des femelles à leur hauteur, les ogres firent en sorte de leur sortir cette idée de la tête. Cette double nature, à la fois tournée vers les ténèbres et la lumière, fait des minotaures de la surface un décan particulièrement conscient qu’une médaille possède deux faces et que toute chose en Harmonde comporte sa part sombre comme sa part lumineuse…
 
 

En plus de leur capacité à se repérer dans le noir et les nombreux pouvoirs que leur confère l’Onyxium , les métiers souvent liés à la guerre que leur stature leur permet de pratiquer sur l’Harmonde offrent aux minotaures de nombreuses bottes secrètes et des compétences martiales qui leur sont réservées.
Il n’existe pas de femelles minotaures.
 
 
 
 
 
farfhumaine.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite