La Conjuration

Certains mortels de l’Harmonde ont découvert le moyen d’obtenir l’aide de démons pour les tâches les plus diverses. On les appelle les conjurateurs.
 
 

Pour invoquer leurs démons, les conjurateurs utilisent des encres particulières appelées encres de conjuration. Il en existe de cinq couleurs principales (transparente, bleue, jaune, rouge et noire), chacune associée à un type de démon différent.
 
 

Le rituel d’invocation consiste à cercler d’un seul trait les contours d’une ombre solaire, de laquelle s’extrait alors un démon. Une fois invoqué, celui-ci établit avec le conjurateur une connivence, où chacune des deux parties décide d’un service commun qu’elles se rendront. Cela peut aller d’un simple service ménager à la conquête d’un royaume, en passant par un meurtre, un vol, une mission d’espionnage ou la promesse d’une servilité quotidienne. Tout dépend du démon invoqué, et du prix payé.
Une fois la connivence signée par les deux parties, le conjurateur a un ou deux jours pour l’amener à un advocatus diaboli. Il s’agit d’une sorte de notaire abyssal qui veille à ce que les parties engagées respectent leur pacte et qui archive les connivences que les démons passent avec la surface, depuis les origines de la conjuration. Si le conjurateur ne tient pas parole et refuse son dû au démon, l’advocatus diaboli est alors en droit de faire appel à un artificier. C’est un agent envoyé par les Abysses, chargé de retrouver les contrevenants pour s’emparer de leur âme, l’enfermer dans une fusée et la tirer en feu d’artifices. 
 
 
 
Il existe cinq sortes principales de démons, classés en fonction de leur cercle. Chaque cercle correspond à une couleur qui donne le rang de puissance d’un démon. L’ensemble des cercles compose donc le prisme abyssal.

- Les démons de cercle 1 sont appelés les Opalins. Ils se conjurent avec des encres transparentes. Ils sont lâches, paresseux et tenus en esclavage par les autres démons au sein des Abysses. Leur intelligence reste très limitée et leurs souhaits relativement absurdes, témoignant d’une méconnaissance totale de ce qu’ils peuvent demander.

- Les démons de cercle 2 sont les Saphirins et les Azurins. Ils se conjurent avec des encres bleues. Bien qu’assez stupides, ils sont bien plus compétents que leurs congénères opalins. Leurs souhaits sont souvent liés à un désir de possession en quantité. La quantité est, pour un démon de cercle 2, un témoignage de richesse et de pouvoir. Peu importe la nature de ce qu’il possède. Si les Azurins aiment les caricatures de créatures ordinaires, comme les animaux, les Saphirins préfèrent prendre l’apparence des mortels. Ou tout du moins de l’idée qu’ils s’en font…

- Les démons de cercle 3 sont les Ambrés et les Safrans. Ils se conjurent avec des encres jaunes et de la prudence. Ils représentent la bourgeoisie des Abysses. Ce sont des démons efficaces et curieux, assoiffés de savoir et ce qu’ils réclament lors des connivences y est souvent associé. Si les Ambrés n’ont pas de préférence quant à leur apparence et se contentent de celle qui leur paraît la plus adéquate (à défaut, une caricature de celle des humains), les Safrans, pragmatiques, aiment revêtir la forme la plus efficace pour ce qui leur est demandé. Peu leur importe de passer pour des démons.

- Les démons de cercle 4 sont les Carmins et les Vermillons. Ils se conjurent avec des encres rouges et un grand respect. Ils représentent l’aristocratie des Abysses et possèdent de nombreux biens à la surface de l’Harmonde. Puissants et dangereux, ce qu’ils demandent lors d’une conjuration peut s’étendre sur plusieurs générations et participe de leur enrichissement sur l’Harmonde, selon des projets complexes connus d’eux seuls. Les Carmins sont des démons raffinés et orgueilleux qui aiment se faire  passer pour des humains.  Les Vermillons sont des démons fiers et brutaux qui aiment apparaître sous des formes monstrueuses et assumer leur nature démoniaque.

- Les démons de cercle 5 sont les Obsidiens. Ils se conjurent avec des encres noires. Ce sont les princes des Abysses dont la puissance n’est pas loin d’égaler celle des Hauts Diables. Leur forme colossale et monstrueuse est la marque de leur pouvoir et nul ne peut prétendre les conjurer sans risquer d’y laisser la vie. Leurs exigences sont extraordinaires et participent de plans millénaires et tortueux, impossibles à saisir pour les simples mortels. Leur conjuration est extrêmement rare et les encres noires sont pratiquement introuvables.

- Il est existe également quelques catégories minoritaires de démons tels que les démons Sinoples à la culture insondable ou les Incarnats, réservés aux advocatus diaboli.
 
 
  
La conjuration est une magie accessible à tous, humains ou saisonins, ternes comme Inspirés. Sa pratique régulière contamine le conjurateur par la Ténèbre au fur et à mesure qu’il conjure des démons de cercles supérieurs. Cette contamination est dangereuse mais indispensable pour parvenir à conjurer des démons de plus en plus puissants.
 
 
 
Un démon ayant accompli ce pour quoi il a été conjuré est automatiquement rappelé dans les Abysses, à travers l’ombre solaire la plus proche.
 
 
 
Les démons sont des créatures puissantes qui restent cependant incapables d’appréhender la notion de sentiments ou d’apprendre autre chose que ce qu’ils savent déjà faire, même si certains peuvent posséder des connaissances théoriques.
 
 
Le seul moyen pour un démon de s’affranchir des Abysses est de tomber artificiellement amoureux. Il faut, pour le rendre apte à ce sentiment, le conjurer à travers une ombre lunaire. Cette pratique est interdite par les Abysses et reste sévèrement punie.
Pour plus de renseignements sur ce point, nous vous conseillons de lire le roman Abyme, écrit par Mathieu Gaborit.
 
 
 
 
 
pixi.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite