Le Masque
 
Le Masque possède beaucoup de noms : le Vagabond, le maître du Semblant, le grand Menteur, le marionnettiste… Il est le premier Eternel que créèrent les Muses. Il s’est depuis retourné contre ses mères (d’autres vous diront qu’il s’est tout simplement fait rejeter) et est devenu leur ennemi principal. Il est donc aussi celui des Inspirés. Cet Eternel cherche à souffler ou  à corrompre les 1001 dernières Flammes, pour effacer toute trace des Muses et s’emparer ainsi de l’Harmonde. Pour cela, il dispose de nombreux serviteurs, les Masquards, ainsi que de nombreux autres qui, manipulés par ses soins, ignorent eux-mêmes faire partie de son jeu.
 
 
Les premiers « pions » qu’il plaça sur l’Harmonde pour parvenir à ses fins furent les humains, sa plus belle création. Aujourd’hui, seuls les Inspirés échappent encore à son contrôle, grâce à la Flamme qu’ils portent, marquée par le pouvoir des Muses. Les ternes, à leur insu, lui sont potentiellement acquis. Sa victoire est proche…
 
 
Nul ne connaît la véritable apparence du Masque. Il n’apparaît qu’incarné dans des Costumes qui peuvent aller de l’enfant candide au beau séducteur, en passant par le saisonin ou le simple vieillard. Il est dit que sa forme brute réside dans la légendaire Caravane noire, avec laquelle il se déplace.
 
 
Considéré par certains comme la cinquième Muse, il est associé à l’art théâtral, appelé le Drame. Par analogie, ce terme désigne aussi le scénario avec lequel l'EG mène une partie d'Agone. L’Harmonde est pour le Masque une immense scène de théâtre dont chaque mortel est un comédien involontaire des Drames qu’il génère. Ses méthodes sont celles de la manipulation, de la duplicité, de la corruption et du mensonge.
 
 
Comme celui des Muses, le pouvoir créatif du Masque est total et celui-ci peut engendrer des Eternels. Il possède en lui une partie du pouvoir de ses mères, ce qui lui permet de leur tenir tête à lui seul. Son influence, appelée la Perfidie, à le pouvoir de corrompre les Flammes, donnant ainsi naissance à des Félons. La Perfidie lui permet aussi de corrompre les Arts magiques, créant ainsi des Œuvres d’Art perverties dans leurs effets et leur pratique (par exemple, appliquer la Cyse à la chair humaine). A ce titre, le Masque possède une famille d’instruments de l’Accord qui lui est associée : le clavecin.
 
 
 
 
mino.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite