Illustrateurs

 

Que serait le Souffre-jour sans le talent de ceux qui le dessinent ? Voici les artistes du décorum à qui nous devons les images de l'Harmonde.

 

Maud Chalmel alias Groseille : Illustratrice du royaume crépusculaire mais aussi petite étudiante débordée. Fée noire muée ogresse - changement radical, soit. - engrossée qui plus est, aurait tendance à péter les plombs et à s'enflammer violement sous les "ça urge"  d'une certaine Farfumaine-rédac-en-chef dont nous tairons le nom...

Boris Courdesses alias le Canard : Illustrateur d’œuvres aussi connues que le Violon de l’Automne, le livre de base d’Agone ou la Gazette des pompiers d’Evry-Courcouronne, sont talent est reconnu depuis l’antiquité. Qui pourrait conter la finesse, la profondeur ou les nuances de ses nymphettes dénudées ? Pas moi. Alors je vais parler de ma vie. Hier, j’ai acheté une pizza au thon et le vendeur m’a refilé du saumon. Je hais le saumon…

Grégory Dardonville, alias Adonaë : Cluricaune des caves orléanaises tombé dans un tonneau d'hydromel quand il était petit. Depuis il raconte n'importe quoi sur un complot mondial associant Templiers et Mafia Coca... Qualité : il rêve pour tous ceux qui ne le font plus et croit aux Fées si fort qu'il en existe encore. Défaut : il rêve un peu trop parfois et croit encore au Père Noël...!!!

Angélique Grevet : quand ses boucles blondes ne traînent pas dans la peinture, c'est qu'elle parcourt les littératures de l'imaginaire aux côtés d'Harry Potter ou qu'elle s'essaye à la sculpture érotique. Une innocence d'ange qui dissimule un sens de l'observation aiguë et une ironie ravageuse…

Stéphane Idczak, alias Algeroth : ce grand ancien strasbourgeois, à la ludothèque bien fournie, est un rôliste prolifique qui assouvit sa passion pour le jeu sous toutes ses formes et réalise de nombreux projets : conventions de JDR, développement d'un univers d20, participation à la 2ème édition d'un JDR, démos en boutique, création de jeux amateurs...

Guillaume Poux alias Gunt : individu surchargé de travail (mais son travail, c’est sa passion, alors ça semble lui aller) tentant de percer dans le monde de l’illustration. C’est un artiste du Décorum à part entière dont la studieuse vie lyonnaise pourrait bien le faire connaître du grand public... un jour... son site perso se trouve ici .

Tibéon : Ce lutin fort agréable reste tout même plein de lubies. A ces heures perdues, il lui prend de dessiner ou encore d'écrire, ou de composer, de jouer de la guitare pour enfin se rendre compte qu'il doit faire son illustration pour le fanzine. Le but pour lui, c'est d'y penser avant le coup de fouet de Lionna.... Particularités de ce lutin: des cicatrices! plus...

Pleuk alias Paul Mager : Minotaure pacifiste parfumé à la violette ("Comment ça je sens la VACHE !?"), l'Harmonde prend vie au bout de son pinceau et au fil de ses rêveries. Il est aussi passé maître dans l'art de gober les mouches d'un coup de langue, après avoir laissé sa mâchoire béante des heures durant.

Gaël Beuret alias Iko : Novice en illustration de jeu de rôle, cet amoureux de manga, de tuning et de jolies filles a été perfidement séquestré au Souffre-Jour alors qu'il était saoul. Depuis, il dessine jour et nuit dans les tréfonds d'un humide cachot de Nonène.
 

 

Maud Chalmel

 

 
farfadet.png

La Gazette du satyre Alraune

Le Souffre-Jour n°7 est sorti !

Il était temps ! (haha !)

Le Souffre-Jour n°7 : Le Temps est désormais disponible sur notre site et dans vos boutiques ! Des conséquence de la Sentence de Janus qui créa le jour et la nuit aux secrets des barrages éoliens des pixies, explorez le temps de l'Harmonde avec la nouvelle équipe du Souffre-Jour !     Lire la suite